Centre: Naseri Paul Béa prend le pouls

Mbalmayo (Nyong-et-So’o)-  Après le Nyong-et-Mfoumou le 16 juin, mercredi dernier, c’est dans la ville de Mblamayo dans le Nyong-et-So’o que s’est poursuivie la tournée de prise de contact du gouverneur de la région du Centre, Naséri Paul Béa. Tout comme à Akonolinga, le gouverneur est allé s’imprégner de la situation de vie des populations de Mbalmayo. Ainsi, de la brève présentation du département du Nyong-et-So’o par le 1e adjoint au maire, Salomé Metogo, l’on retiendra que dans ce département de la région du Centre, le vivre-ensemble est une réalité. « Plusieurs partis politiques foisonnent ici sans difficulté. Des populations de plusieurs ethnies y vivent paisiblement », a affirmé madame le maire, avant de dérouler son chapelet de doléances. Il s’agit entre autres du mauvais état des routes, l’absence du personnel médical et enseignant dans les centres de santé et les établissements scolaire, la délinquance juvénile, les braderies excessive des terres etc…
En réponse, Naséri Paul Béa a promis de travailler en collaboration avec la population pour trouver des solutions à leurs problèmes. Il a étalé à son tour plusieurs recommandations aux populations et à l’élite. Notamment, pour faire face au problème d’incivisme, l’autorité a invité les conducteurs de motos-taxis à travailler en franche collaboration avec les forces de maintien de l’ordre en vue de bannir ce phénomène dans la ville de Mbalmayo et ses environs. Il a également encouragé la création des associations comme l’Association de développement économique, social et culturel du département du Nyong et So’o (Adenso), qui à travers ses actions concourt au développement de la localité. Dans la même veine, le gouverneur a invité les populations à s’inscrire massivement sur les listes électorales. En ce qui concerne la chefferie traditionnelle, il a conseillé aux candidats à ce poste de ne pas bannir le processus d’initiation, en mettant en avant la tradition. La prochaine étape de la tournée, sera à Nanga Ebogo dans la Haute-Sanaga.