camernews-Mbankomo-sport

Centre d’excellence de Mbankomo : Les vraies raisons de la venue de Sepp Blatter au Cameroun

Centre d’excellence de Mbankomo : Les vraies raisons de la venue de Sepp Blatter au Cameroun

Le président de la Fifa, est arrivé au Cameroun et a procédé hier 5 mai 2014 à l’inauguration du Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo en banlieue de Yaoundé.

Le président de la Fédération internationale de football (Fifa), Sepp Blatter a inauguré le Centre d’excellence de Mbankomo (Cem) de la Caf, hier lundi 5 mai 2014. Situé à 30 kilomètres de Yaoundé dans le département de la Mefou et Akono, le Cem est un centre technique de l’académie de football de haut niveau de la Caf. Dans son discours, il a dévoilé qu’il sera reçu en audience par le Chef de l’Etat, Paul Biya. Certaines indiscrétions font état de ce qu’il avait posé ce préalable comme condition sine qua none pour sa venue à cette cérémonie.

Il est  question de demander au gouvernement camerounais de respecter ses engagements pris par la mission conduite par René Sadi, à la Fifa, en obtenant le retrait définitif de la plainte portée par John Begheni Ndeh et Abdouramane au Tribunal arbitral du sport (Tas), pour contester l’ingérence partiale et arbitraire de la Fifa dans un litige électoral. Car avec la réintroduction de la plainte de John Begheni Ndeh et Abdouramane au Tribunal arbitral du sport (Tas), la Fifa a une peur bleu de se faire humilier pour son immixtion et la gestion du processus électoral de mai 2013.

Processus électoral qui s’était achevé en queue de poisson après qu’une élection à la Pyrrhus, organisée par la bande à Iya Mohammed, au point d’élire leur  champion pourtant sous mandat de dépôt provisoire dans une affaire liée à sa gestion à la Sodecoton. Et Sepp Blatter qui se fait le chantre d’un football sain avait eu l’outrecuidance d’envoyer une lettre de félicitations pour l’élection d’une personne détenue même s’il n’a ni été inculpée ni condamnée. Comme s’il cautionnait que ce dernier gérerait la Fécafoot depuis sa cellule de prison. Heureusement, cette élection a été annulée par la Commission de recours des élections, nommée par Iya Mohammed et qui statuait comme cour constitutionnelle. Sentant que même le sort avait décidé de leur tourner le dos, la bande a Iya actionnât alors des soutiens tapis dans l’ombre à la Fifa avec l’onction du président de la Caf.

Ce qui empêcha au vice-président John Begheni Ndeh d’assurer l’intérim à la faveur de la décision de la Fifa de d’infliger une suspension au Cameroun pour ce qui est de toutes les compétitions internationales pour une ingérence imaginaire de l’Etat. On est en droit de se demander, comment Sepp Blatter peut continuer à donner son onction à une bande qui a pendant une dizaine d’années fait main basse sur le football camerounais qu’elle a détruit, si ce n’est de la maffia organisée depuis la Fifa.

Car brillant par une mal gouvernance sans pareil. A l’instar du financement Fifa de près de 2,5 milliards Fcfa issu du projet goal qui était destiné à la construction d’un Centre technique comme celui de la Caf à Mbankomo ou de Claire Fontaine en France. Au finish celui de la Fécafoot qui devrait être construit à Odza avec le même financement débloqué en 2002 est au cinquième du projet initial. Face à un tel scandale, la Fifa a observé un silence complice. Et de la même manière, elle est indifférente devant les dérives du Comité de normalisation qu’elle a mis en place pour gérer de manière transitoire la Fécafoot en la dotant de textes révolutionnaires.

Une transition qui prend les allures d’un provisoirement définitif avec l’onction de la Fifa. Pourtant, cette structure de transition dont la mission était de normaliser mieux de restructurer la Fécafoot brille par l’effet contraire. Avec un Président qui y impose une gestion autocratique et dictatoriale, réduisant les autres membres en des faire-valoir. Ce qui explique les tensions internes, et la distance prise par certains de ses membres. Rendant en moins de huit mois, Joseph Owona, le président du Comité de normalisation comme étant l’homme le plus impopulaire du Cameroun

Centre d’excellence de Mbankomo : Les vraies raisons de la venue de Sepp Blatter au Cameroun ::Cameroon