Centre des urgences de Yaoundé: la reconnaissance de Song Bahanag

L’ancien capitaine des Lions indomptables est allé dire merci hier au personnel soignant du Centre des urgences de Yaoundé.

«Seigneur merci ! » «  Le lion est debout ! » « Le lion est en santé ! » C’est une foule en liesse massée à l’entrée du Centre des urgences de Yaoundé (CURY) qui exulte à la vue de son « héros national » ce lundi 3 avril 2017. Il est un peu plus de 15h, lorsque l’ancien capitaine des Lions indomptables, accompagné du ministre de la Santé publique, André Mama Fouda, fait son entrée dans cette formation hospitalière. Tiré à quatre épingles, Rigobert Song Bahanag dégage un charisme qui lui est propre. Rien à voir avec ce grand malade qui avait été accueilli ici-même, il y a six mois. C’est un homme alerte, plein d’énergie et pétillant de santé qui marque un temps d’arrêt pour un bain de foule avec cette population de tout bord qui l’a « soutenu dans ces moments difficiles, notamment à travers les prières ». Puis, arrive le tour du staff médical : à chaque poignée de main du personnel, c’est un « merci beaucoup » que lance l’ancien footballeur très ému.
Quoi de normal que de venir exprimer sa gratitude en personne à cette formation hospitalière qui l’a reçu dans un état critique le 1er octobre dernier, lui a prodigué les premiers soins et fait le nécessaire avant son évacuation médicale à l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris en France. « Je me suis permis de venir vous dire merci tout simplement, parce que si je suis en parfaite santé, c’est parce que vous avez tout mis en œuvre pour que je puisse retrouver la forme et la santé », confie Rigobert Song Bahanag. Sa reconnaissance va aussi à l’endroit du couple présidentiel, Paul et Chantal Biya qui l’ont soutenu dans cette dure épreuve et ont concouru à son  rétablissement. Le peuple camerounais n’étant pas en reste. Pour le Dr Louis Joss Bitang, directeur du CURY, c’est tout le personnel médical qui est fier d’accueillir et de voir son ancien patient en forme. Dans cette ambiance conviviale, l’hôpital a sabré le champagne en l’honneur de l’hôte du jour. L’ancien Lion indomptable a auparavant été reçu en audience par le ministre André Mama Fouda.