camernews-Celestine-Ketcha

Celestine Ketcha Courtés, Maire de Bangangté « Oui nous pouvons aller aux Nations Unies recevoir un prix »

Celestine Ketcha Courtés, Maire de Bangangté « Oui nous pouvons aller aux Nations Unies recevoir un prix »

C’est un appel que Celestine Ketcha Courtes lance aux maires des autres communes du Cameroun. Un appel à l’abnegation au travail, la creativité, l’innovation qui conduisent au developpement de l’individu et de la communauté entiere. Toutes choses qui ont valu à la commune de Bangangté le prestigieux prix de meilleur prix des Nations Unies 2014 en Corée comme meilleur service public de l’eau. Et ce n’est pas tout. Bangangté est la ville la plus propre du Cameroun. Bangangté est aussi premier prix de Meilleure pratique Communale de Développement local. Ces resultats qui parlent d’eux-memes sont l’œuvre d’un dynamique executif communal conduite par Ketcha Courtés, une travailleuse acharnée. Nous sommes allés à Bangangté rencontrer cette femme peu ordinaire. Dans un entretien accordé à l’equipe de camer.be, elle deroule ses victoires, ses inquietudes, et ses ambitions pour le developpement de la ville.

Bangangte premier prix de Meilleure pratique Communale de Développement local

Le Minat à travers le Feicom (Fond d’aide aux Communes du Cameroun) a lancé le tout premier prix de Meilleure pratique Communale de Développement local. Il s’agissait pour les 374 Mairies et communautés urbaines du Cameroun de soumettre à leur attention un projet qu’on juge sur la mise en œuvre. C’était un projet d’ONU-HABITAT. Nous avons présenté le notre qui porte sur l’assainissement, l’hygiène et salubrité dans la ville. Dans la pratique, les ordures collectées par Hysacam font l’objet de tri (Ordures biodégradables et non biodégradables) au centre de tri. ces ordures ménagères sont transformées en compost biologique. Des latrines écologiques viennent compléter les composts issus des ordures ménagères avec la conservation des urines. l’extraction de l’urée qui comme le compost biologique sont des intrants agricoles. Ce projet a une triple avantage pour les populations : conserver l’environnement, fournir de l’angrais à l’agriculture, octroyer de l’emploi aux jeunes. Dans le souci d’une gestion participative, le suivi et la perennité de ce projet implique les usagers, la société civile, les privés et les conseillers municipaux. C’est cette organisation trensparente et hormonieuse qui a valu à la commune de Bagangté d’etre retenue par le Feicom comme premier prix de Meilleure pratique Communale de Développement local au Cameroun.

Bangangté Meilleur service public mondial de l’eau : Corée 2014.

Le prix de Nations Unies du meilleur service public. Notamment avec l’approvisionnement en Eau potable de nos communautés notamment à l’instar de Bamena un groupement de notre commune. Il s’est agi pour nous de réorganiser le réseau Scanwater et mettre sur pied un service public de l’eau bien organisé ; c’est-à-dire renforcer les competences des services techniques locaux et inventer un modele de gestion durable et adapté. Il y a d’un coté l’exploitant qui gère ce service de l’eau à travers son entreprise qui emploi des gens, le comité des usagers de l’eau composé des habitants de ces zones et dont le role est de contrôler la gestion de cette eau. Ils fournissent l’eau aux populations en permanence. Il faut dire que dans ces réseaux il y a très peu de coupures par rapport au centre urbain. Par ce projet citoyen, Bangangte a pu représenter la Cameroun comme la commune au meilleur service public de l’eau. C’était une chose exceptionnelle parce que c’est une reconnaissance au président pour l’introduction et l’avancée de la décentralisation dans notre Pays. Recevoir un prix d’action publique en Corée, c’était extraordinaire au milieu de tous les pays que compte le monde entier. C’était un honneur non seulement pour Bangangté mais pour le Cameroun. Je lance un appel encouragement aux autres communes pour dire que oui nous pouvons, nous pouvons aller aussi aux nations Unies recevoir un prix. Il faut simplement y croire et se mettre au travail.

Panthere de Bangangté doit aller en finale de la coupe du Cameroun


Elle vient de sortir de la zone rouge pour le plus grand bonheur des fils et des filles du Nde. Seulement la bonne marche de « Zui Manto » est entravée par son ancien Directeur General qui n’a pas compris, malgré son statut d’expert comptable que panthère de Bangangté doit se gérer suivant les règles de l’art. Le conseil ne lui fait plus confiance, il continue à faire la résistance. Ce qui gène les élites, les administrateurs et les supporters qui ne veulent que la sérénité dans la gestion de l’équipe du Nde. Que Mr Nya Kemajou s’amende, qu’il arrête de perturber le climat de serennité qui a toujours régné au sein de la panthère, qu’il respecte les résolutions du conseil d’administration qui lui a enlevé toute confiance. Qu’il fasse le mea culpa aux chefs Bangangté qu’il a offensé par ses agissements peu orthodoxes. Bref qu’il revienne à de meilleurs sentiments en redevenant un administrateur et un supporter digne. En attendant, la Panthère est gérée par un comité provisoire qui fera le bilan en fin de saison. A tous les supporters je rapelle que les administrateurs se sont engagés, nous irons en finale. Comme par le passé, ils doivent continuer à supporter la Panthère.

La Diaspora Bangangté doit s’impliquer au processus de son developpement

Je sais qu’ils nous regardent et sont intéressés par ce que nous faisons au pays. Plusieurs d’entre eux se sont impliqués en donnant qui des maillots, qui des ballons, qui un apport moral etc. Il faut qu’ils s’impliquent davantage à la gestion de Panthère et s’activent pour voir comment ils peuvent ouvrir les portes aux joueurs à l’internationale. Que la diaspora Bangangté initie des actions pour s’impliquer au processus de developpement de la communauté ; je sais qu’ils ont les moyens intelectuels et materiels. Aux joueurs, les supporters et tous les acteurs du développement de la ville de Bangangté, je profite de cette tribune que m’offre camer.be pour dire grand MERCI .

 

camernews-Celestine-Ketcha

camernews-Celestine-Ketcha