camernews-Charles-Ndongo-800

Carte de presse/Charles Ndongo: «J’espère que nous allons pouvoir marginaliser tous ceux qui sont entrés dans la profession par effraction»

Carte de presse/Charles Ndongo: «J’espère que nous allons pouvoir marginaliser  tous ceux qui sont entrés dans la profession par effraction»

Le Directeur Général de la CRTV a réagi en marge de la cérémonie de remise des premières cartes de presse.

L’un des bénéficiaires de la carte de presse délivrée par la «commission Séverin Tchounkeu» est le nouveau Directeur Général de la Cameroon radio television (CRTV), Charles Pythagore Ndongo. Au terme de la cérémonie organisée le jeudi 28 juillet 2016 à Yaoundé, le journaliste émérite a eu les mots suivants en guise de réaction: «il était bon de mettre un peu d’ordre dans les rangs. Maintenant que c’est fait, j’espère que, ensemble, en nous tenant par la main, en resserrant nos rangs, nous allons pouvoir marginaliser tous ceux qui sont entrés dans la profession par effraction et tous ceux qui se proclament aujourd’hui du nouveau journalisme qu’on appelle le citizen journalism. Évidemment ils nous font beaucoup de bien, ils nous bousculent un peu tous ceux-là. Mais je crois que nous devons être vigilants».    

Outre Charles Ndongo, d’autres grands noms de la presse camerounaise ont reçu la nouvelle carte de presse.  Marie Claire Nnana, la Directrice Générale de la SOPECAM, Alain Belibi, le Directeur central de CRTV-Radio, Aimé Robert Bihina, un des rédacteurs en chef de la CRTV -Télé, Cyrile Bojiko, le patron de la radio Balafon, François Mboke le Directeur de publication du journal Diapason ou encore Jules Elobo, le chef de chaîne de la radio yaoundéenne Magic FM sont parmi les bénéficiaires de la «carte d’identité du journaliste». Ce document a été fabriqué par des experts français, sénégalais et américains.

 

camernews-Charles-Ndongo-800

camernews-Charles-Ndongo-800