camernews

CAN2016/2019: Le Gouvernement profitera de la CAN pour construire une nouvelle ville autour du stade de Bakoko

CAN2016/2019: Le Gouvernement profitera de la CAN pour construire une nouvelle ville autour du stade de Bakoko

En plus du futur stade de Japoma/Bakoko devant abriter les matches de la Coupe d’Afrique des Nations qu’organisera le Cameroun en 2019, le gouvernement envisage de construire autour de cette infrastructure une ville flambante neuve sur 40 ha.

Le Ministre de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu) Jean-claude Mbwentchou était sur le terrain dans la journée du samedi 24 octobre 2015, notamment dans la localité de Japoma/Bakoko dans la banlieue de Douala, région du Littoral, histoire de toucher du doigt les travaux engagés dans le cadre du projet de construction d’un stade de football devant abriter certaines rencontres de la Coupe africaine des nations (CAN) masculine que le Cameroun organise en 2019.

Sur place d’après le quotidien gouvernemental bilingue Cameroon tribune qui en fait écho dans son édition du mardi 27 octobre 2015, le ministre Jean-claude Mbwentchou et sa délégation ont pu constater l’avancée des travaux de marquage des croix de St André sur les constructions devant être détruites sur le site désormais déclaré d’utilité publique.

Sur l’espace de 100 hectares qui sera ainsi dégagé pour le projet, 60 hectares seront réservés pour un complexe sportif devant contenir  entre autres un stade de 50 mille places couvertes, 2 stades d’entrainement, des parkings, un gymnase multisports et un complexe de tennis. En marge de ce projet, un autre tout aussi ambitieux verra le jour tout à côté sur les 40 hectares restant, à savoir la construction d’une petite ville flambant neuve qui devrait contenir entre autres un hôotel 5 étoiles de plus de 300 chambres, un centre commercial moderne, des maisons luxueuses, des  écoles et des complexes sportifs, etc.

«Nous avons vu ce site qui devra cohabiter avec le projet de la communauté villageoise qui est celui de la réalisation d’une nouvelle ville, que le gouvernement  a approuvé. Nous devons tout faire pour que ces deux projets cohabitent, les instructions sont données  pour que nos collaborateurs mettent la cohérence sur ces deux projets […]  Nous sommes venus mettre toutes les directives en marche. Nous avons un calendrier et une date butoir, les études ne doivent pas dépasser 4 mois et nous  sommes disposés à organiser  pour que le suivi soit rigoureux », a indiqué à la presse  Jean-Claude Mbwentchou avant de prendre congé des populations, élites, autorités administratives et personnels techniques déjà à pied d’œuvre à Japoma/Bakoko.

La fin des travaux est prévue, d’après le ministre, pour la fin d’année 2018, soit quelques mois avant le début de la CAN.

 

camernews

camernews