camernews-lionnes

CAN féminine 2014: Afrique du Sud, Algérie et Ghana au menu des Lionnes indomptables

CAN féminine 2014: Afrique du Sud, Algérie et Ghana au menu des Lionnes indomptables

Le hasard du tirage au sort effectué à Windhoek en Namibie samedi dernier a voulu que le Cameroun hérite d’une poule B visiblement prenable certes, mais qui nécessite au préalable une bonne préparation pour se tirer d’affaire. Une mission kafkaïenne au regard de l’environnement actuel.

Ça y est ! Julienne Toldo et ses camarades sont désormais fixées sur les trois adversaires qu’elles vont affronter dans deux mois lors de la Coupe d’Afrique féminine des nations en Namibie. L’Afrique du sud, l’Algérie et le Ghana constituent le trio qui partage la poule B. Une poule pour le moins équilibrée avec des adversaires qui ne sont pas des enfants de chœur, mais non plus des foudres de guerre. De l’avis de plusieurs analystes, le Cameroun devrait partir avec les faveurs des pronostics pour terminer en tête. L’Afrique du sud n’étant pas un adversaire des plus redoutables. Le pays arc-en-ciel n’a été repêché que depuis quelques semaines, en remplacement de la Guinée équatoriale que la Confédération africaine de football (Caf) a sanctionné pour avoir utilisé une joueuse non réglementaire. Un regard que ne partage pas Enow Ngachu qui pense que le Cameroun est dans un groupe difficile et que ses pouliches vont devoir cravacher pour briguer ne fusse qu’une place en demi-finale. « Nous travaillons depuis longtemps et nous devons accroître encore nos efforts si nous voulons obtenir notre billet pour la Coupe du monde. Nous devons maximiser nos chances lors de la préparation. Pour moi, c’est le groupe le plus difficile; avec l’Afrique du Sud, qui s’est qualifiée pour les Jeux olympiques de 2012 à Londres et le Ghana. L’équipe d’Algérie mérite également toute notre attention », confie l’entraîneur sélectionneur qui venait d’engager un stage interne avec 32 joueuses, à Yaoundé avant de s’envoler pour la Namibie où il a assisté au tirage au sort. Le plus dur commence donc pour nos valeureuses Lionnes qui ont enchaîné des lauriers ces quatre dernières années, alors même que le football féminin au pays de Roger Milla est moins médiatisé, moins payé, moins honoré, peu ou prou soutenu. A force d’appliquer la politique du « deux poids-deux mesures », la discipline sans le vouloir, est devenu le parent pauvre du mouvement sportif camerounais. La preuve, les championnats d’élite sont à l’arrêt depuis trois mois, faute de moyens. Au banc des accusés, Céline Eko, la présidente de la Commission nationale du football féminin qu’on accuse d’être de mèche avec la Fécafoot. Entre temps, on attend de voir la matérialisation de cette politique de vulgarisation, de formation et d’infrastructures tant prônée par le gouvernement. C. T. Composition des poules Groupe A – Namibie, Zambie, Nigeria, Côte d’Ivoire Groupe B – Afrique du Sud, Cameroun, Algérie, Ghana

 

 

camernews-lionnes

camernews-lionnes