camernews-nicolas

CAN 2017: Des regrets dans la tanière des Lions après le nul contre le Burkina Faso

CAN 2017: Des regrets dans la tanière des Lions après le nul contre le Burkina Faso

Au lendemain du match, les joueurs continuent de penser aux nombreuses occasions vendangées de buts.
Le Cameroun aurait pu l’emporter avec trois à quatre buts d’écart. Mais au finish, les Lions Indomptables ont dû se contenter d’un match nul (1-1) contre les Etalons du Burkina Faso. Les joueurs nourrissent d’énormes regrets au lendemain de la rencontre.
 
Le programme de la journée du 15 janvier est soft pour Benjamin Moukandjo et ses camarades. Ils sont au repos le matin et dans l’après-midi. L’unique séance d’entraînement est prévue à 18h30 minutes au stade de l’INJS de Libreville. Déjà en vue, la préparation du prochain match prévu le 20 janvier contre la Guinée-Bissau.
 
Pourtant, les joueurs n’arrêtent pas de penser au match de la veille. Après le petit-déjeuner, ils immédiatement regagné leurs chambres. « Tous parlent des deux occasions en or de Christian Bassogog et de Clinton Njie », rapporte un membre du staff que nous avons rencontré ce matin au Méridien hôtel de Libreville, le quartier général de la délégation camerounaise. Deux occasions qui auraient sans doute fait basculer le match en faveur du Cameroun. Celle de Bassogog en fin de première période et celle de Njie en tout début de seconde manche.
 
Mais le sort en a voulu autrement et le Cameroun a laissé filer deux points. Des réglages à faire avant le prochain match si les Lions Indomptables veulent continuer d’espérer dans le tournoi. Ce match contre les Djurtus, les Lions vont le disputer avec le retour de Vincent Aboubakar, suspendu contre le Burkina Faso. L’attaquant de Besiktas devrait, sauf surprise, prendre la place de Jacques Zoua et offrir plus de solutions de jeux à ses milieux de terrain.
camernews-nicolas

camernews-nicolas