Cameroun:Un marin tué à Bakassi

Le matelot des fusiliers marins a été criblé de balles dans son lit par des assaillants dans la nuit du 18 au 19 septembre dernier à Bekery Beçah.La recrudescence de l’insécurité dans la péninsule de Bakassi se précise.
Dans la nuit du vendredi 18 septembre 2015, un matelot du 21ème bataillon des fusiliers marins en a fait les frais. Il était minuit passé à Bekery Beah un petit village non loin de la pêcherie de Mbongo près d’Idenaho.

Des hommes à bord d’une embarcation sont arrivés de la mer. Ils ont accosté à une centaine de mètres du poste de garde de l’armée camerounaise. Ils ont tué l’un des deux hommes de garde et emporté un fusil de guerre M21 plusieurs chargeurs et de nombreuses munitions

Les assaillants se sont faufilés silencieusement jusqu’à la baraque. Ils ont cassé deux portes qui les séparaient de leur victime. Dans le poste, seuls le maitre Ndifor et un matelot y étaient en faction. Les assaillants ont dès l’abord des militaires ouvert un tir nourrit. Des fusils de chasse dont ils étaient armés. Ils ont surpris les deux hommes présents au poste cette nuit là. Le maître Ndifor le chef du poste a pu s’enfuir par une fenêtre. Son collègue, un jeune matelot était endormi non loin de la porte. Les malfrats lui ont tiré plusieurs balles dans son lit et il est mort sur le champ.

Une enquête est ouverte pour établir les responsabilités. Il va s’agir pour les gendarmes qui auront la diligente d’élucider deux questions : Les assaillants étaient-ils des insurgés nigérians qui écument la péninsule de Bakassi ces dernières semaines ? Pourquoi, le poste de garde de la marine coutumièrement gardé par cinq hommes s’est –il retrouvé dégarni la nuit du forfait ?