Cameroun : Union de Douala obtient gain de cause dans l’affaire Samuel Nlend

Le club égyptien Al Ittihad doit payer 247millions de francs CFA au joueur pour avoir rompu abusivement son contrat.

Al Ittihad d’Alexandrie a été condamné par la FIFA à verser 247 millions de francs CFA à Samuel Nlend, somme représentant ce qu’il aurait perçu pendant toute la durée de son contrat. Le joueur de l’Union sportive de Douala y avait subi un revers inattendu au courant de l’année 2016.

En effet, quelques jours après son arrivée en Egypte, le passage de la visite médicale et la signature de son contrat avec Al Ittihad, le joueur s’était retrouvé au cœur d’un scandale. Son nouveau club l’accusait d’être atteint du Sida, raison pour laquelle, son contrat avait été rompu.

L’attaquant camerounais avait dû rentrer en catastrophe et repris sa place au sein de l’Union sportive de Douala dont le président avait entrepris une plainte contre le club égyptien. Contacté par Journalducameroun.com, Franck Happi n’a pas souhaité réagir aux nombreux commentaires qui  accusent Union sportive de Douala de vouloir s’approprier  les retombées de la décision de la Fifa

La sentence de l’instance faîtière du football a été rendue il y a une semaine. Il reste encore quelques jours au club égyptien pour faire appel de cette décision, sans quoi, elle devra verser les 247 millions de francs CFA.