Cameroun: un prêt de 42 milliards Fcfa de la Banque mondiale pour financer le programme de développement participatif

L’Association internationale pour le développement (IDA, en anglais), guichet concessionnel de la Banque mondiale, décaissera une somme de 42 milliards de francs Cfa, en vue du financement du Programme national de développement participatif (PNDP) au Cameroun.

L’information est révélée par un décret présidentiel publié le 21 janvier 2016, lequel texte habilite le ministre de l’Economie, Louis Paul Motazé, à signer cet accord de prêt pour le compte de l’Etat du Cameroun.

«L’IDA est l’une des principales sources d’aide au monde. Elle appuie les efforts que déploient les 771 pays les plus déshérités de la planète, dont 39 se trouvent en Afrique, pour promouvoir la santé, l’éducation, l’infrastructure et l’agriculture, stimuler la croissance économique et renforcer les institutions», note la Banque mondiale.

Le PNDP est, quant à lui, un programme du gouvernement camerounais piloté par le ministère de l’Economie. Implémenté dans les 10 régions du pays, ce programme a pour objectif de lutter contre la pauvreté, à travers la réalisation d’infrastructures sociales et communautaires, en impliquant les populations bénéficiaires.