CAMEROUN :: UN PRÉSUMÉ VOLEUR DE MOTO ÉCHAPPE À LA MORT À YAOUNDÉ

Les faits se déroulent à Nkol-Bikok un quartier de l’arrondissement de Yaoundé II. Il est environ 7h, le 25 juin dernier, lorsqu’un individu est accusé d’avoir volé une moto. Le jeune-homme est arrêté par des conducteurs de moto, majoritairement, des résidents du quartier Nkol-Bikok. Il est tabassé, ligoté derrière une moto, puis trainé au sol par ses bourreaux. L’info claire et nette. A chaque fois que la moto, trainant le présumé voleur se stationne, la population s’acharne sur lui et le roue de coups de gourdins. N’eut été l’intervention des forces de maintien de l’ordre en passage sur ce lieu, le présumé voleur aurait succombé suite à la maltraitance de la population, d’ailleurs déterminée à en découdre avec la victime.

« Un individu qui s’amuse à voler les motos, ignorant ce qu’on débourse pour se procurer une moto. Nous voulions en finir avec lui, pour dissuader les autres voleurs à passer à l’acte», lance l’un des bourreaux du présumé voleur. Le portail des camerounais de Belgique. Celui-ci ne cache d’ailleurs pas le plan machiavélique qu’ils auraient concocté, « nous voulions l’asperger d’essence, après l’avoir tabassé, et le bruler ». Le présumé voleur, méconnaissable par les coups reçus, a été conduit à un poste de police par les éléments de forces de maintien de l’ordre.