Cameroun: Un américain d’origine Camerounaise porté disparu

Résidant à Boston dans l’Etat du Massachussetts, les proches de la victime  sont sans nouvelles de lui depuis le 20 juin dernier.

Selon des sources testimoniales, le citoyen américain, de souche Camerounaise Fabian Fomuki Fomusuro – né le 07 juin 1972 à Guneko, localité située dans le département de la Momo, région du Nord-Ouest serait à ce jour incarcéré à la prison centrale de Yaoundé. Arrêté le 20 juin 2017 à l’entrée de son hôtel à Douala, l’homme de 45 ans est présumé avoir été conduit à Yaoundé par les services spéciaux et embastillé.
Depuis le déclenchement de la crise dite anglophone. De nombreux Camerounais originaires des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest – de la diaspora et du terroir- soupçonnés d’hostilité vis-à-vis de la patrie, ont formellement été pistés et identifiés par la direction générale de la recherche extérieure (Dgre) ainsi que par la direction de la surveillance du territoire (Dst). Ecoutes téléphoniques, filatures et diverses autres méthodes seraient régulièrement mises à contribution pour pouvoir contenir toutes les velléités du

mouvement sécessionniste.
Avec la saisine par ces services du contre-espionnage des listings, émanant de la société Western Union, nos sources prétendent  que les responsables de ces entités auraient mis la main sur la liste des principaux bailleurs de fonds de cette cause. Arrêtés pendant de longs mois, les transferts d’argent  Westerns union entre le Cameroun et l’étranger, et en l’occurrence les États-Unis, ont de nouveau repris.
Sinon, Fabian Fomuki Fomusuro figurait-il sur l’une des listes des activistes du « Southern Cameroon » en circulation dans les milieux du renseignement Camerounais ? Quant on sait que le Southern Cameroon s’est récemment doté d’une branche armée ainsi que d’une chaine de radio en ligne, la vigilance  et la rigueur semblent  être l’unique leitmotiv au cœur du dispositif sécuritaire national.