CAMEROUN TELECOMMUNICATIONS : L’OUVERTURE DU CAPITAL POSSIBLE

C’est à la faveur d’un décret du chef de l’Etat réorganisant cette entreprise publique de télécommunications.

Le 28 mai dernier, le chef de l’Etat a réorganisé la Cameroon Telecommunications (Camtel). La principale information à retenir de cet acte du président Paul Biya est que l’opérateur historique des télécoms du Cameroun peut désormais ouvrir son capital aux opérateurs publics ou privés des télécoms. D’après l’article 2 du décret N°2019/263 du 28 mai 2019 portant réorganisation de la société Camtel, l’entreprise a pour actionnaire unique l’Etat du Cameroun. Toutefois, l’alinéa 2 de cet article précise que l’actionnariat de Camtel peut être ouvert à d’autres entités publiques ou privées alors que l’alinéa 3 renvoie aux statuts de Camtel, approuvés le même jour par un autre décret présidentiel, pour connaître les modalités de participation au capital social.

Autre fait marquant de cette réorganisation, la gestion de Camtel est désormais assurée par trois organes: une assemblée générale, un conseil d’administration et une direction gé- nérale. Alors que jusqu’ici les deux organes de gestion étaient le conseil d’administration et la direction générale. Camtel reste placée sous la tutelle technique du ministère en charge des télécommunications et sous la tutelle financière du ministère en charge des finances. Le décret du 28 mai 2019 reprécise les missions de Camtel qui sont de : posséder, opérer et fournir des infrastructures et des services de communications électroniques dans le cadre des titres à elle octroyés à cet effet par les autorités compétentes. Camtel va donc assurer l’étude, l’installation, l’exploitation et l’entretien de tout système nécessaire à la fourniture des services de communications électroniques sur l’ensemble du territoire national, ainsi qu’à la connexion des réseaux locaux ou nationaux aux réseaux étrangers. La société va également assurer la réalisation des opérations commerciales, industrielles, mobilières, immobilières et financières se rattachant directement ou indirectement aux services suscités ou de nature à favoriser leur développement.

La gestion du personnel de cette société n’a pas été laissée en reste. En effet, selon les articles 7, 8 et 9, peuvent faire partie du personnel de Camtel, les fonctionnaires en détachement; les agents de l’Etat relevant du code du travail mis à la disposition de Camtel et le personnel occasionnel, saisonnier et temporaire, entre autres dispositions. Pour le personnel relevant du Code du travail et les fonctionnaires en détachement, le décret présidentiel indique « quel que soit leur statut d’origine, ils sont pris totalement en charge par Camtel ». Une prise en charge qui comprend « le salaire et ses accessoires, les primes et autres avantages servis par Camtel », précise l’alinéa 2 de l’article 9 .