Cameroun – TCS: Après une condamnation de 20 ans de prison, Roger Ntongo Onguené, l’ancien patron des ADC écope encore de 30 ans. Sa collaboratrice en fuite écope de la prison à vie.

Le Tribunal Criminel Spécial (TCS) a prononcé le vendredi 23 octobre 2015, son verdict sur l’affaire Etat du Cameroun contre Roger Ntongo Onguene et ses co-accusés pour détournement de deniers publics.

 

Les ennuis judiciaires de Roger Ntongo Onguéné qui ont commencé au lendemain de son limogeage, le 15 juin 2009, de ses fonctions de Directeur général des Aéroports du Cameroun (ADC), ont produit un nouvel épisode le vendredi 23 octobre 2015 au Tribunal Criminel Spécial. Accusé de détournement de deniers publics entre 2003 et 2007, pendant qu’il présidait aux destinées des ADC, Roger Ntongo Onguéné a été condamné à 30 ans de prison ferme. Il a été reconnu vendredi dernier, coupable de détournement de la somme d’1 milliard 642 millions de FCFA. Fortunes diverses pour ses co-accusés.

Marthé Endalé, plus proche collaboratrice de l’ex Dg des ADC, en fuite, a été condamnée à la prison à vie. Eliane Bisso et Jean Kere s’en tirent respectivement avec dix et cinq ans d’emprisonnement. Quant à Christophe Bengono, ancien Directeur des Affaires financières, il a été purement et simplement acquitté par les juges du TCS.

Ainsi s’achève, du moins au niveau du Tribunal criminel spécial de Yaoundé, l’affaire Etat du Cameroun contre Roger Ntongo Onguene et consorts qui étaient accusés de «coaction de détournement de deniers publics, usage de faux en écriture de commerce et de banque, fabrication de preuve et prise d’intérêt directe».

Privé de liberté depuis janvier 2010, Roger Ntongo Onguéné avait déjà écopé en septembre 2013, d’une première condamnation de 20 ans de prison pour des chefs d’accusation portant toujours sur un détournement de deniers publics pendant son séjour à la tête des ADC. Son co-accusé dans ce premier dossier, l’Opérateur économique, Monti Ekani, avait écopé de 12 ans d’emprisonnement.