Cameroun – Suspension Jean-Michel Nintcheu du SDF: Le renouvellement du bureau de la Région du Littoral s’annonce rude

D’après le quotidien Le Jour, le Social Democratic Front prépare sa nuit des longs couteaux.

Le weekend dernier, le Social Democratic Front (SDF), considéré comme le premier parti politique de l’opposition au Cameroun, a tenu des assises. Au cours desdites assises, le National Executive Council (NEC) de la formation politique a décidé de suspendre pour une durée d’un mois Jean-Michel Nintcheu, le président du SDF Littoral. Selon le quotidien Le Jour édition du 3 août 2016 il s’en est suivi après cette décision la réaction jubilatoire de Célestin Djamen.

«Ma charge au NEC contre la forfaiture de Nintcheu a porté, mais surtout merci à l’ensemble de la presse présente lors de ma conférence du 27 juillet. Car, votre parfait relai de mon plaidoyer contre J. M. Nintcheu a également porté ses fruits, le NEC n’y a pas été insensible. Il dissout tout le bureau exécutif régional du Littoral, et, par ricochet, suspend l’ancien président régional dans ses fonctions», a-t-il déclaré.

Le journal pense donc qu’au lendemain de la suspension du bureau régional du SDF du Littoral où va avoir lieu le renouvellement des membres du bureau, le parti «prépare sa nuit des longs couteaux». Toutefois Jean Robert Wafomilitant du SDF à Douala 2e qui choisit de s’exprimer sur la question en tant que ministre du Shadow Cabinet du SDF chargé de l’information, il ne s’est pas agi d’une suspension. Plutôt, il a été question d’éviter que Jean-Michel Nintcheu et les autres membres du bureau exécutif régional ne soient en même temps juges et partis lors des prochaines élections régionales auxquelles ils pourront être candidats.

Ce dernier, rapporte Le Jour a lancé en direction des adversaires de Jean Michel Nintcheu, «plutôt que de parader dans les médias à la recherche du sensationnalisme, les candidats aux postes électifs gagneraient à aller sur le terrain s’ils veulent avoir le suffrage des délégués».