Cameroun – Suisse: encore de belles perspectives

Le sujet était au centre de l’audience accordée hier par le PM à l’ambassadeur Claude Altermatt arrivé en fin de séjour dans notre pays

Près de quarante minutes auront suffi hier à l’ambassadeur de Suisse arrivé en fin de séjour au Cameroun pour faire le point de la coopération bilatérale avec le Premier ministre, chef du gouvernement. S.E. Claude Altermatt et Philemon Yang ont échangé en début d’après-midi à l’Immeuble Etoile. De nombreux sujets ont été évoqués par le diplomate suisse et son hôte. Au rang de ceux-ci, les questions d’immigration, objet d’un accord bilatéral signé entre les deux pays en 2014. Pour S.E. Claude Altermatt, « le Cameroun est un partenaire crédible, solide. Ce n’est qu’avec ce type de partenaires que nous pouvons maîtriser les questions de migration », a-t-il relevé.
Sur le plan économique, le diplomate suisse a souligné que le Cameroun dispose de nombreuses potentialités qui pourraient encore être exploitées dans le cadre des échanges avec son pays. S.E. Claude Altermatt a indiqué que le commerce bilatéral devrait faire l’objet d’une attention particulière entre les deux pays. Pour lui, le Cameroun a un fort potentiel agricole qui ne demande qu’à être exploité. Il a cité au passage l’excellente qualité du miel produit à Oku dans la région du Nord-Ouest, le thé de diverses qualités que l’on retrouve dans notre pays et bien d’autres produits. « Les entreprises suisses pourraient aussi exporter d’avantage », dans l’intérêt mutuel des deux pays. Il a par ailleurs tenu à souligner l’importante richesse culturelle qui est celle du Cameroun. L’un des points qui aura incontestablement marqué le diplomate arrivé en fin de séjour, « c’est la tolérance religieuse » observée au sein de la société camerounaise. C’est en novembre 2013 que le diplomate suisse a présenté ses lettres de créance au président Paul Biya. Il s’apprête donc à quitter le Cameroun au terme d’un séjour de quatre ans dans notre pays.