Cameroun – Santé: Le Centre d’Hémodialyse de Bamenda a besoin de nouvelles machines

En raison de l’utilisation excessive des appareils de dialyse, seules cinq des huit machines acquises par le Centre d’Hémodialyse de Bamenda sont opérationnelles, tandis que les trois autres sont en réparation.

Les cinq machines fonctionnelles, selon les responsables du Centre d’Hémodialyse de Bamenda, examinent en moyenne 64 personnes deux fois par semaine, au lieu des quatre fois prévues. Selon les explications de Wamucho Fon, infirmier du Centre, cela est dû au peu de machines et au grand nombre de patients. L’infirmier a en outre expliqué qu’avec la forte demande d’examens de dialyse, le personnel soignant est obligé de travailler en faisant une course contre la montre. C’est la raison pour laquelle les appareils tombent fréquemment en panne.

Bien que des techniciens soient disponibles pour réparer les machines, le concierge du Centre a indiqué qu’au lieu d’avoir sept heures de repos par jour, les machines n’en n’ont que deux et tout cela conduit à des ruptures fréquentes, souligne le journal The Guadian Post du vendredi 23 septembre 2016.

Après les manifestations du 8 septembre 2016 à Buea, en raison de la panne de sept des huit kits de dialyse tous supposés être changés  il y a environ six ans, les experts ont suggéré qu’il serait approprié d’obtenir de nouvelles machines. « On nous a promis de nouvelles machines et nous sommes toujours en attente», a déclaré l’infirmier dans les colonnes du journal.

Le journal indique qu’il est conseillé aux personnes saines de faire un contrôle de routine de leurs reins, ceux déjà souffrants d’insuffisance rénale doivent respecter les jours de dialyse, les prises de médicaments et le régime alimentaire prescrit. Pour prévenir l’insuffisance rénale,  Wamucho a indiqué qu’il est conseillé de rester loin des causes secondaires comme l’alcoolisme, une simple déshydratation, le tabagisme. La médecine traditionnelle peut également être d’une grande aide.

Interrogé pour savoir si le Centre d’Hémodialyse de Bamenda a fonctionné normalement après l’incident de Buéa, le directeur de l’hôpital de ??, le Dr Kingue Thomsom, a noté que des mesures ont été mises en place pour gérer la situation.