Cameroun : Sangmélima fait sa mue

Le chef-lieu du département du Dja et Lobo connaît un nouvel essor économique et un toilettage du milieu urbain.
   
Le toilettage de Sangmélima et ses environs gagne, depuis peu, une place accrue dans les politiques de la commune. Notamment à l’occasion des réformes opérées par la mairie, ces deux dernières mandats. La prise en compte de ses attentes et la recherche de sa participation tiennent à l’optimisation qualitative et financière des ressources du capital écologique de l’arrondissement, et s’entend, l’une des villes les plus propres du Cameroun.

Des actions sont menées sur le terrain, avec l’engagement, dans le compte du programme « Himo » de plus de 200 jeunes impliqués dans la fabrication et la pose des pavés sur plusieurs rues et ruelles de la ville de Sangmélima. Des travaux d’une adduction et l’extension du réseau d’eau potable de la ville. La construction d?un hall de vente de poisson, la poursuite de l’équipement de l’abattoir, la construction de plusieurs marchés modernes et la construction d?un centre zootechnique et vétérinaire, le complément des travaux de l’hôpital de référence, etc.

La ville compte aussi retrouver sa place de leader des villes propres, avec son engagement dans la quête permanente sur la qualité de vie qui tient compte des facteurs tels que la disponibilité de l’eau, le ramassage des déchets, le système des égouts et rigoles. Le maire André Noël Essian dit compter sur une grande synergie d’actions et la solidarité engagée de l’ensemble du conseil, dans ce combat d’amélioration des conditions de vie des populations.D’ailleurs, les 35 conseillers de la commune viennent, au cours d’une session ordinaire, tenue le 15 juillet, d’examiner, de voter et d’adopter les comptes administratifs et de gestions pour l’exercice 2015.

Un budget arrêté en recettes et en dépenses en son temps à la somme brut de 6.064.500.000 F.Cfa. De façon sommaire, au terme de l’exercice, il a été relevé un excédent brut en recettes sur les dépenses, de l’ordre de 551.349.055 F.Cfa. Ce montant sera reporté, selon le maire, au budget de l’exercice 2016.