Cameroun: Revue de la presse camerounaise du 05 Juillet 2016

Camair-Co : Scandale autour du retour du Dja, Rdpc : Le putsch de la légion Nkueté, Décret : Paul Biya libère Me Lydienne Eyoum, Epilogue : Lydienne Eyoum est libre, Lydienne Yen Eyoum graciée, Cameroun-Union européenne : Après le Brexit, le gouvernement va-t-il renégocier l’APE ? Sont quelques-Unes que nous livre la presse.

Actualité Politique :
Rdpc : La Nouvelle Expression, Aurore Plus, Le Jour, Le Messager, Mutations… ouvrent leurs colonnes à Saint Eloi Bidoung qui parle « du putsch de la légion Nkueté ». Paul Biya, dont la naïveté est désormais dévoilée, voulait un parti de masse. Il s’est entouré d’une masse qui a fini par lui voler son parti, qui l’a recyclé. Nul ne sait si le président-fondateur sera encore candidat à sa réélection à la tête du parti. En tout cas, moi, Saint Eloi Bidoung, je le serai. Je serai candidat au poste de président national du Rdpc.
Remise de peine : Aurore Plus nous informe de ce qu’une « grâce présidentielle met en liberté Me Lydienne Yen Eyoum Loyse ». Dimanche dernier déjà, Médiapart, un puissant journal numérique publiait de manière prémonitoire la libération de cette avocate franco-camerounaise en titrant : « Me Lydienne Yen Eyoum et l’espoir d’une

libération qui tarde à venir ». Il s’agissait simplement de rappeler que cela faisait un an jour pour jour que le président de la République de France François Hollande en visite officielle au Cameroun avait, lors de la conférence de presse conjointe des deux présidents, sollicité la libération de la franco-camerounaise Me Lydienne Yen Eyoum Loyse. Lydienne Yen Eyoum épouse Loyse est accusé d’avoir détourné environ un milliard Fcfa de fonds publics. « Biya libère Me Lydienne Eyoum », écrit La Nouvelle Expression. Condamnée à 25 ans de prison, la française dd’origine camerounaise a bénéficié d’une remise de peine du président de la République. C’est le même son de cloche chez Le Quotidien de l’Economie : « Paul Biya gracie Lydienne Eyoum ». Lydienne Yen-Eyoum est mariée depuis août 2006 à un Français, Michel Loyse, ex-directeur d’une banque française au Cameroun. Elle a obtenu la nationalité française en septembre 2010, en détention. Son mari affirme qu’elle est la fille d’un ministre d’Ahmadou Ahidjo (président du Cameroun de 1962 à 1980). Elle a un fils de 18 ans qui vit en France, né d’une précédente union. Pour Le Messager, « Paul Biya offre la grâce présidentielle à Lydienne Eyoum ». Cameroon Tribune renchérit : « Lydienne Yen Eyoum graciée ». C’est le dénouement dans l’affaire Me Lydienne Yen Eyoum. Condamnée en septembre 2014 à 25 ans de prison par le Tribunal criminel spécial (Tcs), l’avocate a été graciée par le chef de l’Etat. Par décret signé lundi, le président de la République, Paul Biya accorde une remise totale de sa peine restant à purger. Incarcérée depuis janvier 2010 à la prison centrale de Yaoundé, Me Lydienne Yen Eyoum avait été condamnée pour détournement de deniers publics. Affaire dans laquelle, elle avait pour co-accusés, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances (Minefi) Polycarpe Abah Abah et l’ancien ministre délégué aux Finances en charge du Budget, Henri Engoulou, entre autres. Mutations n’est pas en marge de cette information. Le quotidien dit : « Lydienne Eyoum est libre ». Tout comme Le Jour : « Paul Biya libère Me Lydienne Eyoum ».

Actualité Sociale :
Palais des Congrès de Yaoundé : La Nouvelle Expression nous dit que « le fantôme d’Ahidjo hante l’installation de sa fille ». La nouvelle présidente du Conseil d’administration du Palais des Congrès, Aminatou Ahidjo a été installée ce mardi 4 juillet 2016, entourée de ses camarades du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). La fille de l’ancien chef de l’Etat n’a pas omis de mentionner son père au cours des célébrations. Déclarant ainsi, que son engagement dans sa fonction qui est désormais sienne se veut plus ardent, étant donné que son défunt père a inauguré l’institution en mai 1982, dont la charge lui a été confiée par le président de la République. Le Quotidien de l’Economie nous fait savoir que « l’installation d’Aminatou Ahidjo se transforme en meeting du Rdpc ». Dans la même logique, Mutations évoque : « le triomphe du Rdpc à Aminatou Ahidjo ». Les militantes du Rassemblement démocratique du peuple camerounais au pouvoir (Rdpc) n’ont cessé de glorifier Paul Biya hier au Palais de congrès de Yaoundé au cours d’une cérémonie concernant une fonction publique. Le Messager quant à lui se penche sur « les grands chantiers qui attendent Aminatou Ahidjo ». Elle aura entre autres défis, le parachèvement de la modernisation de l’infrastructure et mécanismes de fonctionnement et de gestion.
Affaire du monument Leclerc détruit : « Essama condamné à 6 mois d’emprisonnement ferme ». Nous informe Aurore. Le patriote et activiste camerounais qui se bat pour l’érection des monuments des héros et martyrs camerounais dans les artères du territoire national en lieu et place des monuments des français a finalement été condamné hier 4 juillet 2016. Condamné à 6 mois de prison ferme, assortis des dommages et intérêts de deux millions Fcfa. Le Messager abonde dans le même sens : « Six mois de prison ferme pour Essama ». Il devra en outre verser un million 500 mille Fcfa au titre de dommages et intérêts.
Procès : Le Messager s’intéresse à « ce que Bernard Njonga et Cie ont dit au Tpi ». Accusés pour avoir organisé une manifestation non autorisée et trouble à l’ordre public, ils ont été entendus au tribunal de première instance de Yaoundé hier lundi 4 juillet 2016.
Camair-Co : « Scandale autour du retour du Dja ». D’après Aurore Plus comme l’arbre qui cache la forêt, le Boeing 767-300 Tj-CAC, « Dja », prestigieux avion et fierté des Camerounais est revenu au Cameroun le samedi le 2 juin 2016. Seul véritable patrimoine de l’aviation camerounaise, son retour a suscité une grande fierté après 8 mois d’absence dans la flotte de la compagnie aérienne. Une joie que ne partagent pas les mécréants qui ont voulu le « tuer » pour des fins personnelles et égoïstes. Malgré le discours de saupoudrage du Dg de la Camair-Co, le « Dja » n’est pas apte à voler avant plusieurs semaines. Il faudra obtenir auprès de l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (Ccaa) qu’il a commandité la presse à vilipender, les certificats nécessaires.

Actualités Economiques :
Cameroun-Union européenne : « Après le Brexit, le gouvernement va-t-il renégocier l’APE ? », c’est la question que se pose Le Quotidien de l’Economie. C’est un dossier délicat que le gouvernement explore encore toutes les voies d’attaque et d’issue. La sortie de la Grande-Bretagne de
l’Union européenne est un élément nouveau dans l’Accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne qui doit entrer en vigueur le 4 août prochain, avec le début du démantèlement tarifaire. Et les plénipotentiaires camerounais dans la négociation avec ce partenaire retournent la question dans tous les sens pour trouver les arguments pour une pause dans la mise en œuvre de l’accord, histoire d’y voir clair. En effet, l’APE avec le Cameroun, parafé en décembre 2007, signé en décembre 2009 et ratifié en juillet 2004, avait été conclu avec l’Union européenne constituée de 28 Etats et 500 millions d’habitants, dont la Grande-Bretagne, peuplée à elle seule de près de 65 millions de personnes. Cameroon Tribune nous fait plutôt état de « ce qui va changer avec le Brexit ». Avec la sortie du Royaume-Uni du marché européen, il se pose la question de la renégociation des accords commerciaux conclus avec la zone, notamment les APE.
Gouvernance forestière : « L’échec de l’APV-FLEGT nourrit l’illégalité dans l’exploitation du bois ». Le rapport de la Cour des comptes européenne, publié en 2015, présente un répertoire d’irrégularités qui justifient la continuité de l’exploitation illégale des forêts dans divers pays, rapporte Le Quotidien de l’Economie.

Actualités Sportives :
Fécafoot : « La succession de David Mayebi aiguise les appétits ». Sa disparition brutale le 15 mai 2016 à Yaoundé des suites de maladie, a laissé un grand vide dans les milieux du football camerounais. Tombi à Roko, président de la Fécafoot a nommé la semaine dernière, le spécialiste du marketing, Raphael Alain Abega Minkala au poste de président de la commission marketing, promotion et des médias en remplacement de David Mayebi. Reste à choisir un autre délégué de la Ligue régionale de football pour siéger au sein du Comité exécutif en lieu et place de David Mayebi. Les prétendants sont au nombre de quatre, souligne La Nouvelle Expression.

Ligue I : « Ums de Loum se maintient de justesse à la tête du classement ». En obtenant un nul (1-1) face à Union de Douala dimanche 3 juillet 2016, au stade de la Réunification de Douala, dans le cadre de la 24ème journée, le club phare du département du Moungo reste leader du championnat national, indique Le Messager.
Sources :
La Nouvelle Expression : N° 4262 du 05 Juillet 2016.
Le Quotidien de l’Economie : N° 1088 du 05 Juillet 2016.
Cameroon Tribune : N° 11130 du 05 Juillet 2016.
Mutations : N° 4418 du 05 Juillet 2016.
Le Jour : N° 2219 du 05 Juillet 2016.
Aurore Plus : N° 1774 du 05 Juillet 2016.
Le Messager : N° 4610 du 05 Juillet 2016.

Omecam info@omecam.com