Cameroun – Réligion. Un faux diacre devant la barre

Mardi dernier, François M, « diacre » en service à la paroisse de Mvog-Ada, a été trainé devant le juge du tribunal de Première instance d’Ekounou à Yaoundé par des chrétiens pour escroquerie.

Au cours de l’audience, Atangana K. l’un des plaignants explique que son épouse et lui ont joint un groupe de prière en mars 2014 grâce à une amie. Le groupe composé d’une vingtaine d’autres chrétiens était suivi « spirituellement » par le « diacre » en question. En décembre dernier, le présumé escroc annonce à ses ouailles qu’en août 2015, il va être ordonné prêtre en France et sollicite ainsi leur aide financière et leur présence à la cérémonie. Aux personnes intéressées, il a demandé de fournir leurs passeports ainsi que l’argent pour les billets d’avion chose faite par le plaignant qui déclare avoir donné 500.000 F, frais du billet d’avion de sa femme.

Après avoir reçu l’argent de plusieurs d’entre eux, les soirées de prières se faisaient de plus en plus rares. Et une fois la date prévue pour l’ordination, arrivée, Atangana K et son épouse se sont rendus à la paroisse de Mvog-Ada et ont été surpris d’apprendre que le « diacre » n’est pas connu dans le lieu. Ils ont pu le joindre par téléphone, et celui-ci a expliqué que la date de son ordination a été renvoyée car les prêtres de sa paroisse doivent le libérer. Voyant les mois passer sans signe du « diacre », Atangana M. a décidé de porter plainte. Devant le juge, l’accusé a plaidé coupable et a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Mais ce dernier soutien toujours qu’il est diacre et la date de son ordination a été repoussée. Et pour l’argent des, il a promis de chercher un moyen pour rembourser le plaignant. L’affaire a été renvoyée au 27 novembre prochain. Ce jour là, l’accusé devra présenter tous les papiers qui attestent qu’il est un diacre en exercice à la paroisse de Mvog-Ada.