Cameroun – Réligion. SUD,Ramadan 2017: Dons offerts aux femmes musulmanes à Ebolowa

La cérémonie de remise de ces dons devant permettre aux femmes à mieux rompre leur jeûne et affermir leur foi en l’islam s’est tenue le 14 juin dernier au quartier Haoussa de la ville d’Ebolowa, devant les responsables musulmans, les femmes et naturellement l’équipe du donateur.

 
En cette période où la communauté musulmane observe le jeûne du ramadam, pour les uns et les autres il faut beaucoup partager avec ses proches, ceux qui sont dans le besoin et soutenir les faibles.

C’est dans ce sens que le député Jean Jacques Zam via sa suppléante  est allé à la rencontre de ces femmes musulmanes pour les apporter le réconfort en cette période d’abstinence qui demande beaucoup de ressources. Dit-il, ce pack ramadan qui permettra de communier en toute fraternité pour les musulmans convaincus et les nouveaux convertis. Pour lui, c’est une grande épreuve de renforcement spirituel auquel, chacun doit s’y essayer.

Pour le chef de la communauté musulmane, c’est un geste fort et plein d’amour car, au moment ou les musulmans sont en prières, celles-ci sont exhaussées à travers ce don en vivre. Avec ça, ils ne se sentent plus seuls déclare t-il, c’est un signe à plus d’effort dans la foi, à œuvrer pour le bien.

Pour Padimattou Mery Yaya présidente de l’association des femmes musulmanes du Sud, il est question du partage et le don en vivre va être constitué en packs, et chaque famille aura un pack. Pour une musulmane, c’est un acte de foi qui rentre dans la générosité évoquée  dans la pratique de l’islam et c’est  le nécessaire en cette période de ramadan.

Cette édition a donc toute sa  particularité  pour la femme musulmane du Sud. Le donateur a toujours répondu favorablement aux sollicitations de l’association à cet effet, nous lui savons  gré. Il est alors question de demander au donateur à poursuivre dans cet élan car, le geste de ce jour constitue une semence et la récolte n’est certainement pas loin.

Pour Chancelle Mbarga membre de l’association, les femmes musulmanes accueillent ce don avec beaucoup de joie dans les cœurs. Le restant des jours de jeûne se passeront davantage mieux pour tout le monde car, après la rupture du jeûne chaque soir il faut reconstituer l’énergie.

Ce don fait de sacs de farine, de cartons de sucre, des cartons d’huile et de sacs de riz permettront coup sûr d’assurer la compensation. Il faut noter qu’en pareille circonstance, certaines âmes de bonne volonté se manifestent en vue d’accompagner tous ceux qui sont dans cette épreuve de renforcement spirituel.

En attendant la rupture totale du jeûne, l’ensemble de la communauté demeure dans la restriction et dans une fervente supplication d’Allah. Ce qui permet aux personnes du troisième âge, des femmes, les hommes, les convertis, les démunis à pouvoir rompre leur jeûne  sans gêne. Il ne reste qu’à souhaiter à l’ensemble de la communauté musulmane, bonne continuation.