Cameroun: qu’est-ce que Paul Biya a « vendu » à la Chine pour faire annuler la dette du pays ?

Vendredi, les médias camerounais ont annoncé l’annulation par la chine de la dette camerounaise. Une nouvelle qui s’est répandue comme une traînée de poudre et a contenté les camerounais. Un expert analyse l’acte « généreux » de la Chine et indique qu’il n’est pas sans un autre intérêt.

A lire aussi : La Chine passe un coup de chiffon sur une dette du Cameroun estimée à plusieurs milliards

La Chine a annulé une dette de 3000 milliards de FCFA que le Cameroun avait contracté chez elle. Une bonne nouvelle pour l’économie camerounaise qui pourrait rebondir et éventuellement avoir une incidence positive sur les conditions de vie de la population. Cependant, selon Dieudonné Essomba, expert en économie, cette action chinoise n’est pas désintéressée. Invité dans l’émission Club d’Elites sur la chaîne de télévision Vision 4, il explique que « le Cameroun a nécessairement cédé une contrepartie. Ça peut être une partie du patrimoine, son patrimoine, notamment le territoire».

Pour l’expert, l’annulation de cette dette pourrait permettre à la Chine de gagner encore plusieurs fois plus que ce qu’elle devait récupérer chez le Cameroun. Poursuivant son explication, il insiste sur le fait que Paul Biya a forcément dû concéder quelque chose à la Chine. «Ça peut aussi être une action stratégique de la Chine qui a choisi le Cameroun comme point d’ancrage pour son entrée au cœur du Golfe de Guinée. Car, la dette du Cameroun ne lui (la Chine) coûte pas plus que ce qu’elle gagnerait si elle fait du Cameroun son point d’ancrage pour son entrée au golfe de Guinée», indique Essomba.