Cameroun – Prison centrale de Yaoundé: Les leaders anglophones en isolement depuis plus de 33 jours

Selon le Quotidien Emergence Me Felix Nkongho et compagnie n’en peuvent plus de cette situation.

Dans son édition du 8 août 2017 le Quotidien Emergence affirme que Me Felix Nkongho, le Dr Fontem Neba les leaders de la contestation anglophone ont été placés en isolement depuis plus de 33 jours. Le journal rapporte qu’ils y ont été mis le 7 juillet 2017. Et d’après des sources en service au sein de la prison principale de Yaoundé ils n’en peuvent plus.

Me Emmanuel Simh avocat au Barreau du Cameroun joint au téléphone par le quotidien a déclaré à ce sujet qu’il s’agit d’une violation flagrante de la loi. Il a invoqué le décret n°92/052 du 27 mars 1992 portant régime pénitentiaire au Cameroun dont l’article 45 alinéas A et B stipule que «les sanctions disciplinaires pouvant être infligées aux détenus sont les corvées les plus pénibles, la mise en cellule de correction pour une période de 15 jours maximun et par tranche de 5 jours suivie chaque fois d’un régime commun». Pour l’avocat au Barreau le fait que les leaders de la contestation anglophone soient placés en isolement depuis le 7 juillet dernier, nous plonge déjà dans l’illégalité.

Des colonnes du quotidien on apprend aussi que Me Felix Nkongho et compagnie n’ont donc pas le droit de se retrouver dans la cour ou en salle commune. Ils ne peuvent sortir hors de leur cellule qu’en cas de visite. «Dans le cas Fontem Neba il passe souvent une journée sans voir la lumière du jour. Il en est déjà malade puisqu’il respire mal», peut-on lire dans le journal. Outre le fait d’avoir été mis en isolement le journal de Magnus Biaga rapporte que certains objets des leaders ont été saisis.