Cameroun : pour Faustin Domkeu, le bouclage de la construction des stades est une priorité

Sorti d’un échange avec le Comité de normalisation, le président de New Stars de Douala dit avoir également proposé l’application d’une politique de quota dans la sélection des joueurs au sein des Lions indomptables.  

Comment se sont déroulés les échanges avec les membres du Comité de normalisation de la Fecafoot?

L’entretien avec les membres du Comité de normalisation s’est déroulé dans une bonne atmosphère. Nous avons essayé de présenter ce qu’il y avait d’urgent à faire à moyen terme et à long terme. Nous avons, par exemple, sollicité auprès du Comité de normalisation, de mettre en priorité la finition des quatre stades qui sont en chantier, notamment Bangangté, Bafia, Sangmélima et Bamenda. Nous avons aussi évoqué le quota des joueurs locaux dans les sélections nationales, dans le but de stimuler, faire avancer notre football et de régler un problème social d’exode des joueurs. Nous allons mettre toutes nos propositions dans un document que nous allons remettre au Comité de normalisation.

Qu’est-ce que les clubs d’élite font à leur niveau pour mieux se structurer?

D’abord, nous apportons des propositions au règlement. C’est pour cela que nous avons dit qu’un club professionnel ne doit pas avoir plus de 25 joueurs seniors et 5 joueurs au plus à surclasser. Cela va permettre qu’il n’y’ait pas un effectif pléthorique de licenciés qui, au cours de la saison, ne font même pas un match. Nous pensons que cela doit être intégré dans les règlements généraux de l’association FECAFOOT.

 Qu’en est-il du cahier de charges qui existe? Que faut-il pour qu’on l’applique?

Pour qu’on l’applique, il faut que toutes les parties respectent leurs engagements. Je vous donne un exemple, cette saison, aucun club n’a reçu la deuxième partie de la subvention de l’Etat, alors que nous sommes en fin de saison. Les clubs se sont endettés à des taux d’intérêt très élevés. Qui va supporter cette charge?  Donc, ce reliquat vient en déficit dans le budget des clubs. Vous voyez que le fonctionnement sur le terrain est autre parce que l’Etat a pris l’engagement d’accompagner des clubs pour un certain nombre de temps et nous sommes d’accord que pour le moment, l’Etat accompagne encore les clubs. Même l’administration de la Ligue a promis de trouver de l’argent pour des clubs. Tout cela fait que notre football est encore en phase transitoire. Donc, ne soyons pas trop exigeants. Mais, nous sommes sur la bonne voie. La saison prochaine sera une saison test. On espère qu’on aura les stades pour mieux vendre le spectacle. Ce qui fera une valeur ajoutée dans le budget des clubs.