Cameroun – Plaidoyer: L’affaire Danpullo se discute chez René Sadi

Les députés du Sdf ont dénoncé l’homme d’affaires auprès du Minatd à la suite des récents affrontements dans le Nord-Ouest.

La crise sociale entres les populations du Nord-Ouest et Aladji Baba Ahmadou Danpullo née du processus de privatisation de Ndu Tea Estate pourrait connaître une autre phase. 237online.com Le 28 juin 2016, les députés du Social Democratic Front (Sdf) ont organisé un point de presse sur l’audience à eux accordée, le 22 juin 2016, par René Emmanuel Sadi, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minadt). Sur instruction du chairman Ni John Fru Ndi, les députés du Nord-Ouest sont allés exposer la crise des éleveurs et agriculteurs à Essu, née du processus de privatisation de Ndu Tea Estate. Ils ont aussi parlé du transfèrement dans les prisons de Yaoundé des prévenus mis en cause dans la destruction des casernes de l’armée à Wum. Joseph Banadzem Lukong, président du groupe parlementaire Sdf, et d’autres parlementaires Sdf ont déclaré avoir édifié le Minadt sur les activités du richissime homme

d’affaires. D’après eux, sur la crise entre les agriculteurs et les éleveurs à Esu, un rapport détaillé a été fait sur les activités d’Aladji Baba Ahmadou Danpullo qui, se servant de sa fortune, de son influence et de ses connexions politiques, s’empare de vastes terres de pâturage et de cultures au détriment des populations de Essu à Bamenda. Pour eux, cette situation provoque une pauvreté généralisée et ineffable, la misère et une grande instabilité sociale, qui peuvent entraîner « une grave entrave à la paix sociale si une solution urgente n’est pas trouvée ». Selon les députés, l’enjeu est d’instaurer des relations harmonieuses susceptibles de préserver les intérêts économiques de Baba Danpullo et ceux des populations locales. « Le Minadt s’est réjoui de recevoir des députés une autre version des faits, en plus de celle à lui servie par ses collaborateurs sur le terrain», a dit Joseph Banadzem Lukong. Le député a affirmé avoir rappelé au Minadt que Baba Danpullo avait acquis la Ndu Tea Estate suite à sa privatisation par l’Etat. Malheureusement, la gestion de cette entreprise a complètement ignoré le volet social, privant les populations riveraines de tout accès à l’eau, aux soins de santé, à l’éducation et aux voies de circulation. 237online.com Sur la crise à Bangolan, les députés ont mis en exergue le fait qu’elle découle de ce que les populations ont désavoué leur chef, le Fon Chafah Isaac, qu’elles accusent d’avoir détruit leurs lieux et objets sacrés pour ses croyances religieuses. Pour cela, les notables l’ont destitué au profit d’un autre chef qu’ils ont installé au trône ; ce qui a provoqué la division entre pro et anti Chafaf Isaac. Le ministre a dit ne pas n’être informé du transfèrement dans les prisons de Yaoundé des mis en cause dans la destruction des casernes militaires, et a promis de suivre cette affaire.