Cameroun – Pisciculture: L’agropole du Dja et Lobo commercialise ses premières tonnes de poissons

Après trois ventes dans la Région du Sud du pays, la dernière vidange des étangs des pisciculteurs du Dja et Lobo a été vendue à Yaoundé lé 24 août 2016.

Les membres de l’Agropole de poissons du Dja et Lobo dans la Région du Sud ont procédé à la démonstration de leur potentiel le 24 août dernier à Yaoundé. Cette démonstration a eu lieu à l’esplanade du ministère du Commerce où une tonne de  poisson-silure a été écoulée grâce à l’appui logistique du programme Agropole, indique Le Quotidien de l’Économie du mardi 30 août 2016. Sous la conduite de Jean Noel Atangana Avezo, huissier de justice, 32 acteurs du secteur de la pisciculture se sont engagés dès le 29 octobre 2015 à l’organisation et  l’encadrement de leurs productions. L’ambition étant de produire à terme 1700 tonnes de poissons par an.

De manière succincte, c’est depuis 2004 que Me Atangana, promoteur de l’Agropoles, a investi  pour canaliser de l’eau dans deux espaces opposés afin de réguler la production. Et c’est dans une partie de ces étangs que l’huissier de justice a tiré 350 kilogrammes de poissons qui ont été vendus à Yaoundé la semaine dernière.

À côté de cela, en attendant l’entrée en activité du maillon de production des aliments de l’Agropole, d’autres stratégies sont trouvées par les pisciculteurs du Dja et Lobo, indique le journal. «Contrairement aux anciens projets agropastoraux, l’homme qui s’engage dans le programme Agropoles doit d’abord fournir un effort personnel, c’est à dire participer à atteindre les 65% du capital de départ», tient tout de même à préciser Me Atangana. Aussi, pour le cas du Dja et Lobo, les 32 membres doivent recouvrer la somme de 1,3 milliard de FCFA. Les autres 700 millions de FCFA e l’État sont inscrits dans une ligne de crédit.