Cameroun: Paul Biya prépare le 4e Congrès du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC)

Le Chef de l’Etat a reçu jeudi 18 août en audience Jean NKuete, Secrétaire Général de son parti. Au menu des échanges, l’organisation dudit congrès

Jeudi dernier 18 Aout 2016, Jean NKuete, Secrétaire General du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) a été reçu en audience par Paul Biya, le chef de l’Etat. L’ancien ministre de l’Agriculture a échangé pendant près de trois heures avec le président de la République. Les cadres du RDPC ne se sont pas montrés très diserts sur cette rencontre. Toutefois, nous apprend Le Messager du vendredi 19 août 2016, certains laissent entendre que les deux hommes ont échangé sur la situation au sein du parti et sur la préparation du Congrès.

En avril dernier, de retour «d’un court séjour privé en Europe», Paul Biya s’enquérait de l’organisation du congrès auprès de ses collaborateurs, souligne le quotidien. Et quelques jours plus tard, Grégoire Owona, secrétaire adjoint du Comité central du RDPC faisait une sortie dans le quotidien gouvernemental pour expliquer que les assises auront bien lieu cette année. Néanmoins, le ministre du Travail et de la sécurité sociale évitait de donner une date, se contentant de déclarer que ce congrès pourrait être ordinaire ou extraordinaire, selon qu’il se tiendra en septembre ou après.

En effet, le parti « de la flamme » selon ses textes, tient son congrès ordinaire tous les cinq ans. Et le dernier en date, le 3edu genre, remonte en 2011, avant la présidentielle tenue en octobre de la même année. Ainsi, en plus de connaître un renouvellement de son personnel politique, le 4e congrès du RDPC va par ailleurs consacrer la candidature de Paul Biya, «candidat naturel» du parti à la prochaine élection présidentielle qui, sans changement de calendrier, devrait se tenir en octobre 2018, rappelle le journal.

Par ailleurs, au sein de cet organe politique, on laisse entendre que le congrès en gestation pourrait voir d’autres changements majeurs.