Cameroun – Partis Politiques: Plus de 200 militants de l’UDC démissionnent pour rejoindre le RDPC

Cameroun – Partis Politiques: Plus de 200 militants de l’UDC démissionnent pour rejoindre le RDPC

C’est le constat qui a été fait au cours du meeting du 14 avril dernier à Foumban.

Au cours du meeting du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) qui a eu lieu au quartier Njincham à Foumban, dans le département du Noun (région de l’Ouest), 225 militants de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) ont démissionné pour rejoindre les rangs du RDPC.

Le quotidien Mutations en kiosque ce 17 avril 2019 rapporte que, le RDPC a de nouveaux militants. «Au départ, des militants de l’Union Démocratique du Cameroun, parti politique dirigé par Adamou Ndam Njoya, sont environ une centaine à rejoindre les rangs du parti du flambeau ardent».

Le mouvement va s’intensifier et ceux qui étaient estimé à environ 100, vont voir leur nombre s’accroitre avec de nouvelles arrivées. Comme l’indique le journal: «Par la suite, ils seront suivis par 32 nouveaux militants qui vont revêtir les attributs du parti au pouvoir (écharpes, pagnes et autres). Il en est de même de 41 autres transfuges de l’UDC installés la veille, à Massangam. Séance tenante, les démissionnaires ont officiellement été présentés au public de Foumban. Le même rituel a été répété dans le groupement de Marapdoum, situé dans l’arrondissement de Malentouen. Là-bas, 52 militants ont eux aussi rejoint les rangs du RDPC».

Le ministre délégué auprès du ministre des Transports, Njoya Zakariaou était l’hôte du jour. Le digne fils du peuple Bamoun a tenu à encourager ceux qui sont auteurs de ces démissions de masses. Pour cela, il a remis plusieurs gadgets du RDPC aux nouvelles recrues.

En les félicitant de l’avoir rejoint dans le parti au pouvoir, il n’a pas manqué de leur rappeler l’utilité de la maitrise des textes du parti. Le journal souligne que d’après le ministre, «elles (les nouvelles recrues) devront davantage s’imprégner des textes de base du parti au pouvoir et procéder à la mobilisation des militants en vue des élections à venir».