Cameroun: Orange ne reconnaît pas la dette que lui réclame Camtel

L’opérateur français a publié une note ce mardi dans laquelle il indique avoir rempli ses obligations vis-à-vis de la Cameroon télécommunications (Camtel).

Le différend entre  Orange et l’opérateur public de téléphonie du Cameroun, Camtel connaît un nouveau rebondissement. L’opérateur français a remis en question la dette de 1,6 milliard de francs CFA qui lui est réclamée. Il s’est défendu des accusations de Camtel selon lesquelles il n’honorerait pas ses engagements contractuels.

Orange indique avoir procédé au paiement, par avance, des prestations de Camtel relatives à la fourniture de la fibre optique jusqu’en décembre 2017. « Cependant, depuis juillet 2017, Orange conteste une facture de 1,6 milliard de francs CFA portant sur des capacités managées en sécurisation, qui ne fait l’objet d’aucun contrat, ni sur la nature du service, ni sur le montant, ni sur la durée », indique une lettre d’Orange publiée ce mardi.

L’affaire commence il y a deux semaines environ, des perturbations du réseau d’Orange entraînent une indisponibilité des services d’appels et d’internet. La société avait reconnu le problème dans un Sms envoyé à tous ses abonnés, justifiant cette situation par des ruptures de service sur la fibre optique. Ce à quoi Camtel a réagi en révélant une facture impayée d’un montant 1,6 milliard de francs CFA ; raison pour laquelle l’opérateur public aurait réduit la capacité data sur fibre optique d’Orange.

Saisi au sujet de cette affaire, le directeur de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Philémon Zo’o Zame, a invoqué la loi pour appeler Camtel à rétablir l’ensemble des liaisons coupées.

Tout semblait rentrer dans l’ordre. Mais ces derniers jours, la connexion Internet d’Orange connait de nouveau des perturbations. C’est ce qui a sans doute motivé la rédaction de la note partagée sur les réseaux sociaux. La société a, par ailleurs, envoyé un nouveau message d’excuse à ses clients. «Cher client, nous subissons une rupture abusive et illégale de la fibre optique. Orange s’excuse de ce désagrément et travaille à un rétablissement rapide», a écrit l’opérateur de téléphonie mobile.