Cameroun – Opération 11 millions d’inscrits sur les listes électorales: Maurice Kamto apporte son soutien à Cabral Libii

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) affirme être heureux de savoir que des gens «les rejoignent» dans la lutte pour les inscriptions sur les listes électorales.

Le MRC soutient et encourage toutes les initiatives visant à inscrire le maximum de Camerounais sur les listes électorales. C’est la substance des propos tenus par le Pr Maurice Kamto, président de ce parti, au cours d’un point de presse donné ce mardi 8 août à Yaoundé.

«On m’a traité de mouton quand j’ai dit qu’il ne fallait pas simplement que des gens organisent une insurrection au Cameroun, mais qu’il fallait expliquer aux Camerounais pourquoi nous devons changer par les urnes», a fait savoir Maurice Kamto qui dit être de ceux qui estiment qu’on ne vient pas faire table rase de tout pour recommencer à zéro.

«Ce n’est pas comme ça qu’on construit une nation… Aujourd’hui j’entends tout le monde dire qu’il faut aller s’inscrire sur les listes électorales, j’applaudis, je ne peux qu’applaudir; et je félicite tous ceux-là, qui qu’ils soient je les félicite, je les encourage et je dis, ils sont les bienvenus. Nous le faisons en tant que parti qui veut changer par la paix», a-t-il ajouté, parlant de l’opération 11 millions d’inscrits sur les listes électorales lancée par Cabral Libii.

Maurice Kamto souligne, à cet effet, avoir engagé un mouvement similaire en 2012, raison pour laquelle il ne peut qu’encourager cette initiative de Cabral Libii, dont le mouvement rencontre d’ailleurs un écho favorable auprès des couches jeunes de la population.

Le Pr Maurice Kamto a profité de cette occasion pour annoncer sa présence à Douala le 12 août prochain. Il invite les jeunes Camerounais du Littoral à une Causerie politique qui se déroulera à 11h à l’hôtel Beausejour au quartier AKWA.

En prélude à cet important événement, le Président national, accompagné par des membres du Directoire national du MRC, visitera les bureaux des Fédérations communales de Douala afin de toucher du doigt les réalités du terrain.