Cameroun – Ngoumou : le préfet installe les nouveaux chefs de service

La cérémonie s’est déroulée le 03 août dernier dans la salle des actes de l’École normale des instituteurs d’enseignement général (Enieg).

Il est environ 12 h lorsque le préfet du département de la Mefou et Akono dans la région du centre, David Embe et sa suite arrivent sur les lieux de la cérémonie. Dans une salle comble, parents, connaissances et délégués départementaux des ministères sont déjà installés. Après le chant du refrain de l’hymne national, le premier adjoint préfectoral annonce les couleurs. De lui, l’on apprend que les nouveaux chefs services récemment nommés à la préfecture de Ngoumou, par l’arrêté N°00177/ Minatd du 18 août 2015, sont les conséquences du décret présidentiel N°2008/377 du 12 novembre 2008 fixant les attributions des chefs de circonscriptions administratives. En substance, il en ressort que les postes de chef de bureau dans les préfectures ont été remplacés par ceux de chefs de service. Ainsi, les 5 nouveaux chefs de services (Affaires générales, Affaires administratives, juridiques et politiques, Affaires économiques et financières, Affaires sociales et culturelles et Service du développement local)sont les pionniers de ce réaménagement dans les préfectures au Cameroun. À son tour, le préfet de la Mefou et Akono, s’est adressé aux nouveaux promus.Lors de la séance de travail  publique, David Embe leur a rappelé les missions à eux confiées par l’État. Profitant de l’occasion et répondant à quelques questions, le chef de terre s’est appesanti sur le respect du cadre réglementaire des compétences et des prérogatives des uns et des autres, tout en soulignant que l’applicabilité de la réglementation en vigueur est une nécessité absolue dans la bonne marche de l’activité administrative.

Les promus. Mme Pagal, née Asseng Messi, nommée chef service des affaires générales,  aura la lourde mission de la gestion des crédits, du budget, de l’intendance et de la comptabilité matière de la préfecture. Le chef service des affaires administratives, juridiques et politiques, M.Ndongo Augustin s’occupera entre autres des affaires foncières, des chefferies traditionnelles, des associations. Noah Onguéné Pierre Marcellin, le chef de service des affaires économiques et financières s’occupera de la centralisation des rapports économiques et des marchés publics. Ebanga Adjongo Materne, le chef service des affaires sociales et culturelle aura en charge les activités dans les domaines de l’art, l’artisanat, le tourisme et la protection civile. Enfin, le chef service du développement local, Alene Essouma Fabien jouera son rôle de liaison entre l’administration centrale et les collectivités locales décentralisées. Comme avantages, les nouveaux chefs de service auront droit à une indemnité de sujétion mensuelle de 15000 Fcfa et pourront plus tard occuper les postes de sous directeur ou directeur dans l’administration centrale.