Cameroun – Nécrologie: Paulette Assam Mvondo, la défunte belle-sœur du Chef de l’État, sera inhumée cet après-midi à Mvomeka’a

La levée du corps s’est déroulée hier à l’hôpital général de Yaoundé en présence de Paul et Chantal Biya.

Décédée le 25 mai 2017 à Yaoundé, Paulette Assam Mvondo sera conduite à sa dernière demeure cet après-midi à Mvomeka’a, dans l’Arrondissement de Meyomessala, Département du Dja et Lobo. «La belle-sœur du Chef de l’État a entamé son dernier voyage hier à l’hôpital général de Yaoundé, où la cérémonie de levée du corps s’est déroulée en présence du couple présidentiel, Paul et Chantal Biya», rapporte Cameroon Tribune en kiosque ce vendredi.

Autour du couple présidentiel et de la grande famille Mvondo Assam, de nombreuses personnalités, dont le président du Sénat, le président de l’Assemblée nationale, le secrétaire général du Comité central du RDPC, le premier président de la Cour suprême, le Procureur général près ladite Cour, les membres du gouvernement, les amis et autres parents de la défunte.

Selon le récit du quotidien gouvernemental, l’office religieux prévu pour la circonstance à la chapelle de la morgue de l’hôpital général de Yaoundé a commencé à 12h avec l’arrivée du Président de la République accompagné de son épouse. L’officiant principal, Mgr Christophe Zoa, Évêque de Sangmelima, était entouré de Mgr Jean Mbarga, Archevêque métropolitain de Yaoundé et Mgr Victor Tonye Bakot.

Dans son homélie de circonstance, le célébrant a souligné que la cérémonie de levée du corps constitue au sens de l’église, la première station d’un long voyage agrémenté de chants et prières vers l’éternité. Le prélat qui garde de la défunte le souvenir d’une «femme vertueuse et responsable au foyer», s’est appuyé sur les Saintes Écritures, livre des  Proverbes en son chapitre 31, verset 10 à 31. «Paulette était une fidèle engagée dans mon diocèse de Sangmelima. Ses actions en faveur de la pastorale sont nombreuses», rappelle le célébrant.

S‘inspirant de l’évangile de  Saint Jean (14, 1-12), l’évêque invite la famille et les amis à croire en l’espérance de la vie éternelle malgré la douleur de la séparation physique. C’est donc à l’unisson que la foule a repris en chœur la mythique chanson de l’espérance «Si le grain de blé tombé en terre refuse de mourir, la moisson de l’espoir des hommes ne pourra jamais fleurir».

Portée par les membres de la famille, la dépouille a pris la  direction de Mvomeka’a où s’est déroulée une veillée animée par des chorales catholiques et protestantes. Ce matin, après le culte protestant, la dépouille mortelle sera transférée en procession à la chapelle St Étienne où est prévue la messe solennelle d’inhumation.

Quand il sera 15h ce jour à Mvomeka’a, Mme veuve Paulette Assam Mvondo retrouvera la terre de ses ancêtres aux cotés de son feu mari, Benoît Mvondo Assam qui l’a précédée le 21 septembre 2012.