Cameroun : Mystère sur la naissance d’un bébé à Massagam

Absent du ventre de sa mère après une césarienne, il est normalement sorti par voie basse, tout seul, quelques jours plus tard.

L’histoire est invraisemblable. Pourtant, elle est sur toutes lèvres à Massagam. En effet, le 9 aout dernier, la nommée Aminatou, âgée de 32 ans, en plein travail, est transportée pour la parturition au district de santé de cet arrondissement du département du Noun. Dr Adonis Zogne, médecin chef de ce district de santé qui la reçoit, se montre d’abord sceptique. Car le ventre de la femme qui vient enfanter est tout plat. Surtout que, toutes les mesures prises par la suite pour inciter l’enfant à sortir, ont été vaines. Persuadé par les explications des accompagnateurs d’Aminatou de ce que cette femme porte réellement un bébé depuis plus de 9 mois, il décide finalement de procéder par césarienne après consentement d’Aminatou.
Lorsqu’il opère cette patiente venue du village Makembout dans l’arrondissement de Malentouen, il est stupéfié de constater que le ventre de celle-ci est vide. Sans enfant contrairement à ce qui lui a été allégué avec insistance. Mais curieusement c’est « une couche bizarre » qui recouvre le ventre de la femme. Entre percer cette couche d’un autre genre, et refermer le ventre, il hésite. Finalement, il opte pour la seconde option après avoir pris la peine de tâter ladite couche pour constater que l’enfant n’y est pas caché.

Seulement, Aminatou est internée pour attendre la cicatrisation de ses blessures. Et lundi dernier, 17 aout 2015, autour de 10h 40 min, Dr Zogne est ameuté par des cris en provenance d’une des salles de l’hôpital. Lorsqu’il y accoure, il est surpris par la présence d’un nouveau-né sur le lit d’Aminatou. La mère elle-même est surprise. D’autant plus qu’elle n’a ressenti aucune douleur, ni senti l’enfant sortir. De sexe masculin, ce dernier qui pèse 4 kilos, est pourtant sorti par voie basse, constate le médecin. Pour l’heure l’enfant bien portant, reste interné à l’hôpital de district de Massagam, précisément au pavillon maternité qui ne désempli plus. Des curieux viennent en masse voir à quoi ressemble ce bébé.
Avant le district de santé de Massagam, Aminatou avait déjà séjourné dans un centre de santé de Malentouen. Ayant tout entrepris pour inciter la sortie de l’enfant, le chef de centre a conseillé à cette patiente de se rendre vers une formation hospitalière disposant d’un meilleur plateau technique.

Superstition
Même si Aminatou est contente de ce dénouement, dans son entourage cependant, cette joie est mitigée. Beaucoup de personnes ont déjà étiqueté son bébé de sorcier. D’autres par contre justifient le mystère qui a entouré sa naissance par les batailles que se livreraient deux clans de sorciers du village Makembout. « L’un de ces clans aurait enlevé l’enfant du ventre de sa mère, avant de le remettre après une sommation du plus grand sorcier du village», commente notre source. Simplement superstition ou fait réel ? L’histoire nous le dira. Le monde est formidable !