Cameroun : Médias : Le journaliste Boney Philippe dépose ses valises à la radio Afrik2 à Yaoundé

Tout sur son départ d’Amplitude FM, son nouveau partenariat avec Afrik2, son contrat avec la chaine panafricaine VoxAfrica. Les confidences de ce journaliste sportif. Lire.

Les auditeurs de Yaoundé n’écouteront plus la voix de Boney Philippe sur Amplitude FM. Le journaliste sportif a confié mercredi 7 octobre 2015 à la rédaction de yaoundeinfo.com qu’il a mis un terme à sa collaboration avec cette radio. C’est à Afrik2, une autre antenne privée de la capitale, Yaoundé, qu’il va désormais officier et ce à compter du lundi 11 octobre 2015. « Pour ce qui est d’Afrik2, mon équipe et moi démarrons le lundi 11 Octobre 2015. Tranche horaire 6h30-7h du lundi au vendredi, et 8h-10h les samedis » dit le journaliste qui précise que « Je reste l’employé exclusif de VoxAfrica et le droit du travail ne m’autorise pas à signer un contrat de travail parallèle. Mais c’est avec l’onction du patron de VoxAfrica que je produis « Olympia Sports » qui ne me garantit aucun salaire dans les structures qui n’assurent que la diffusion du programme, contre une répartition négociée d’éventuelles retombées si jamais un sponsor s’associait au programme ».

En effet Boney Philippe a lancé son nouveau concept radiophonique « Olympia Sports » qu’il produit et diffuse dans une radio de son choix et selon un accord entre la chaîne de radio et lui. C’est ainsi qu’il avait démarré avec la radio Amplitude FM le 1er juin 2013 « Et ce malgré le fait que Polycarpe Essomba (promoteur d’Afrik2, ndlr) me demandait d’attendre juste quelques semaines pour le lancement de son projet Afrik2 dont je suis avec les autres au départ de la création. Je suis ainsi resté avec Amplitude en dépit de nombreuses sollicitations et de relances ininterrompues du patron d’Afrik2. Je voulais faire comprendre qu’on peut aussi faire confiance à un journaliste et qu’il était possible de rester fidèle à un organe à qui on a donné sa parole. J’ai fait fi de nombreux manquements (Pannes d’émetteur) qui nous ont plusieurs fois fait manquer le Rendez-vous avec les auditeurs. Mais c’est la récurrence de ces petites pannes qui nous décident finalement à rompre avec notre partenaire Amplitude FM avec qui on a mené notre projet dans un esprit de respect mutuel et de parfaite collaboration » explique cet ancien journaliste de la chaine privée Canal2 international.

Toujours dans le but de justifier son départ d’Amplitude FM, Boney Philippe poursuit : « Profitant de VoxAfrica dont je suis l’employé exclusif, j’ai voulu faire profiter Olympia Sports et Amplitude des informations exclusives des récents Jeux Africains, puisque j’étais le seul journaliste présent à Brazzaville, en dehors de la Crtv. Mais la panne d’émetteur a duré toute la période des jeux et Olympia Sports, Amplitude et les auditeurs ont été privés de ces moments exclusifs. Mais au-delà de ces petits manquements, je garde toute mon estime pour Amplitude FM et ses patrons qui ne se sont jamais ingérés dans le travail que mon équipe et moi faisions. Amplitude FM reste d’ailleurs un sérieux projet qu’il faut juste davantage moderniser ». Au cours de notre échange, Boney Philippe a tenu à « remercier Amplitude FM d’avoir permis le décollage d’Olympia Sports et d’avoir cru en nous ». Et c’est donc désormais à la Radio Afrik2 qu’il va poursuivre cette belle aventure radiophonique. Aux côtés de ses anciens collègues de Radio Tiemeni Siantou(RTS).