Cameroun – Lutte contre le braconnage: 25 pointes d’ivoire saisies

L’opération du 27 août 2016, près de la localité de Gribi, sur l’axe Gari-Gombo-Yokadouma, a permis d’interpeller dans la foulée deux suspects.

La zone interconnectée Sud-Est du Cameroun est riche en espèces rares et protégées, comme l’éléphant, qui joue également un rôle écologique dans l’enrichissement du massif forestier. Malheureusement, ces espèces protégées subissent le phénomène de braconnage de manière constante. 237online.com Dernière manifestation du phénomène : le 27 août dernier, la gendarmerie nationale a saisi, à bord d’un car de transport, 25 pointes d’ivoire, près de la localité de Gribi, sur l’axe Gari-Gombo-Yokadouma. Le commandant de la légion de gendarmerie de l’Est, le colonel Enow Joseph Eyong, explique que l’information persistante sur la circulation de ces pointes d’ivoire est parvenue à ses services. Au point qu’il s’est retrouvé dans l’obligation de lancer une opération spéciale dans cette zone critique. La stratégie sera gagnante. Puisque que, déployés le long de cet axe ciblé, les éléments feront le boulot. Le car de transport public suspecté sera ainsi intercepté pour le contrôle et la

fouille systématique des bagages. Sur ces entrefaites, ces colis encombrants seront alors découverts. Ils étaient emballés dans deux sacs distincts. Aussitôt le pot au rose mis à nu, aucun des passagers n’a voulu déclarer l’appartenance desdits colis. Mais la pression aidant, deux hommes seront interpellés. Mardi dernier, ces colis et les deux suspects ont été présentés à la presse à Bertoua. Les 25 pointes représentent 13 éléphants tués. A la délégation régionale des Forêts et de la Faune, on parle d’une famille d’éléphants anéantie.