Cameroun: L’université de Dschang sur la voie de l’émergence

La rentrée académique a eu lieu mardi sur le thème de la dynamique collective.

Le Pr. Roger Tsafack Nanfosso, recteur, a un vœu : que l’université de Dschang aille de l’avant. Avec ses sept établissements dont la Faculté d’agronomie et sciences agricoles (Fasa), l’Institut des beaux arts de Foumban (Ibaf) et l’Institut universitaire de technologie Fotso Victor (IUT) de Bandjoun, l’émergence du Cameroun peut se bâtir dans cette université.
Mais pour cela, il faut que les trois composantes que sont les étudiants, le personnel et les enseignants soient en synergie. Synergie à l’intérieur de chacun de ces groupes et synergie entre ces trois groupes. C’est ce message d’unité et de vivre ensemble que le nouveau recteur de l’UDS a délivré mardi dernier, lors de la rentrée solennelle de l’institution dans le nouvel amphi 1000 qui sera inauguré dans les prochaines semaines.
La cérémonie qui a commencé par une procession de tous les acteurs de la communauté universitaire a été riche en couleurs et a connu la participation des anciens recteurs Pr. Bruno Bekolo Ebe, Pr Anaclet Fomethe, et le PCA de l’UDS, Pr Sammy Beban Chumbow. L’année académique 2015-2016 qui démarre est placée sur le thème de la dynamique collective. Qui traduit « notre volonté de travailler ensemble, en équipe, dans une même disposition d’esprit et dans le respect de la hiérarchie pour produire les résultats que la société attend de nous », indique le Pr Tsafack Nanfosso. Cette année académique doit marquer un coup d’accélérateur dans les acquis de l’année écoulée. En effet, en 2014-2015, l’UDS a enregistré un taux de réussite global de plus de 70% dans ses différents établissements.

De plus, 52 enseignants, soit 10% environ du personnel enseignant, ont changé de grade avec notamment trois maîtres de conférences devenus des professeurs. Les meilleurs étudiants ont reçu des distinctions d’excellence. Certaines réalisations académiques et professionnelles ont été présentées au public. Notamment l’égreneuse de maïs électrique conçu par des étudiants de l’IUT qui est peu coûteux, flexible et a un rendement optimal. La leçon inaugurale du Pr René Njeufack Temgwa sur l’encadrement juridique de l’incitation du consommateur à conclure un contrat a été aussi un moment fort de la cérémonie. Tout comme la prestation de serment des nouveaux étudiants qui se sont engagés à promouvoir les cinq principes qui gouvernent l’UDS à savoir la responsabilité, le respect de la réglementation, l’excellence, la qualité et l’innovation.