Cameroun :L’Ue engloutit 4 milliards dans le Pasc en quatre ans

Au total 177 subventions ont été accordées aux Osc, pour un montant global de 1,9 milliards, dans le cadre de ce programme.

Le Programme d’appui à la société civile (Pasc), outil de l’Union européenne conçu et déployé pour le renforcement des capacités des organisations de la société civile camerounaises en vue d’améliorer leurs capacités à participer à la transformation sociale aux côtés des pouvoirs publics, est arrivé à son terme le 31 août dernier. En quatre ans d’activité, ce programme, qui a englouti pas moins de 7 millions d’euros, soit environ 4,5 milliards F Cfa, a permis à l’Ue, à travers le 10e Fonds européen de développement (Fed), d’octroyer 117 subventions à des Osc actives au Cameroun, pour un montant global d’environ 2 milliards F Cfa. Il a également permis à 3000 Osc de participer à des séances de formation et ateliers thématiques de renforcement des capacités, de même qu’il a, entre autres, rendu possible plusieurs appuis aux initiatives de gouvernance dans divers secteurs tels que l’environnement, l’insertion économique des personnes handicapées, la santé, la décentralisation et la fiscalité locale.

Au regard des objectifs de départ, le bilan du Pasc est globalement satisfaisant. Le secrétaire général du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Gilbert Didier Edoa, a pu noter plusieurs contraintes et difficultés ayant émaillé le bon déroulement de ce programme. Notamment celles ayant causé d’importants retards dans la mise en œuvre du projet, du fait de la faible maîtrise du sujet par la première équipe, laquelle équipe n’avait été remplacée qu’après une année d’activité.  L’ancien directeur général du Budget au ministère des Finances décrie également l’expérience relativement faible des bénéficiaires dans la gestion des projets Fed, la mauvaise foi et la faible conviction de certains bénéficiaires, la faible capacité interne de certaines organisations à mettre en œuvre leurs projets, tant du point de vue de la conception que de la réalisation et du suivi, etc. Pour mémoire, le Pasc a fait l’objet d’une convention de financement signée le 16 février 2011.