Cameroun : l’inflation bondit à 3,4% au 1er semestre, tirée par les biens et services de transport

Le taux d’inflation au Cameroun a atteint 3,4% au premier semestre 2015, contre 1,1% sur la même période en 2014, révèle l’Institut national de la statistique (INS) dans son dernier rapport sur l’évolution des prix dans le pays. Pour la première fois depuis 2011, ce taux d’inflation est au-dessus de la norme de 3% admise dans la zone Cemac.

Selon l’INS, ce niveau général des prix observé à fin juin 2015 «provient en grande partie de la flambée de 14,5% des prix des biens et services de transports, à la suite de la révision à la hausse des prix des carburants intervenue le 1er juillet 2014». Mais, à côté de cela, l’on note aussi «la hausse de 5,2% des prix des services de restaurants et hôtels découlant de l’augmentation des prix des bières industrielles en février 2015 et qui ont engendré une hausse de 4,1% des prix des boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants», souligne l’INS.

Dans le même temps, analyse cet institut, sur la même période, les prix des légumes frais ont augmenté de 9%, ceux de la viande de 4,5%… A l’instar de la viande et des légumes frais, fait observer l’INS, les prix des produits locaux ont connu une hausse moyenne de 3,4%, contre 1,6% seulement pour les produits importés, au premier rang desquels on retrouve le riz, qui est exempte de droits de douane depuis les émeutes de la faim de février 2008.

Au demeurant, malgré ces mauvais signaux envoyés par l’INS, le Fonds monétaire international (FMI), au cours de sa dernière évaluation au Cameroun, a annoncé que le taux d’inflation du pays en 2015 sera en dessous de la norme communautaire de 3%, pour un taux de croissance du PIB qui partira à la hausse, à 6%.