Cameroun – Ligue 2: le classement bouleversé

La Chambre de conciliation et d’arbitrage a donné deux points à Botafogo. Ce qui permet à l’équipe de Douala de se maintenir, au détriment de PWD.

On pensait la saison sportive définitivement clôturée, côté championnat de football du moins. Mais la MTN Elite Two a décidé de jouer les prolongations, cette fois dans les bureaux avec l’affaire Botafogo-Fovu que certains avaient presque oubliée. Lundi dernier, la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun a en effet décidé de donner la victoire sur tapis vert à Botafogo de Douala face à Fovu, lors de la rencontre de la 26e journée. Comme le match s’était soldé sur un score de parité (1-1), Botafogo bénéficie donc de deux points supplémentaires, tandis que Fovu en  perd un.
Pour rappel, Botafogo  avait émis des réserves de qualification sur le joueur Marcelin Christian Ndong Penda de Fovu, aligné lors de la 26e journée, pour double identité. La Commission d’homologation et de discipline de la Ligue de football professionnel du Cameroun lui avait donné raison. Mais cette décision avait été cassée par la Chambre de recours de la Fécafoot après l’appel de Fovu. Botafogo a donc décidé de porter l’affaire devant la CCA.

En haut du classement, cette décision ne change rien puisque Fovu reste 3e et donc promu en Elite one. A égalité de points avec Panthère du Ndé, l’équipe de Baham a l’avantage lors des confrontations directes (2-0 et 0-0). En bas du tableau par contre, la situation est toute autre. Dans le nouveau classement, Botafogo est 14e (36 points -9), AS Matelot 15e (36 points -17) et PWD 16e (36 points -7). Malgré une différence de buts en sa faveur, l’équipe de Bamenda est en mauvaise posture en ce qui concerne les confrontations directes contre ses deux concurrents comme le prévoit le règlement. Du coup, c’est PWD qui devrait être relégué en division régionale en 2018.