Cameroun – Ligue 1. EL PACHA: La star gabonaise en garde à vue pour une histoire extra-sportive.

Les « sexies ladies de Dschang », même actives au sein du fan club de la sélection usent des stratagèmes sataniques pour attirer dans leur collimateur des joueurs aux fins de les plumer.

 

Il faudra désormais bien regarder où l’on met le pied pour réussir à se défaire de ces nouvelles méthodes déjà bien en marche dans cette ville, et pour lesquelles certaines filles sont passées pour championnes. D’abord elles vous abordent, puis demande à obtenir votre contact, WhatsApp surtout, puisque c’est sur ce terrain que se joue le clou de la partie. Puis elles vous assaillent de leurs images dans toute leur nudité. Et vous voilà plongé au fond de leur filet si vous ne prenez pas garde ; Difficile cependant de résister à ce tsunami pour certains hommes qui en paient le lourd tribut.

Un divisionnaire en cellule.

Ce joueur reconnu pour être l’un des plus percutants sur le banc de touche de l’Aigle Royal n’a pas pu défendre les couleurs de l’équipe à cause de cette affaire entre lui et une de ces dames qui a réussi à lui faire passer quelques deux jours derrière les barreaux. En effet le mis en cause aurait découvert que la dame qu’il prenait pour sa propriété est aussi en relation avec un cadre haut placé de l’équipe. Voulant en savoir plus sur l’affaire, une dispute se déclenchera entre lui et la dame dont la tablette, de peu de valeur lui appartenant tombera par mégarde et va se briser. Elle fera aussitôt appel à l’un de ses « gros bras » qui usera de son autorité pour écraser l’accusé. Le joueur est saisi et jeté en cellule où il passera deux longs jours avant d’être libéré sous caution puisque la dame pour sa tablette exigera un dédommagement de 200.000Fcfa. Il pourra d’ailleurs y retourner si le mentant exigé n’est pas versé dans de brefs délais. En attendant, son équipe a essuyé une défaite cet après-midi face aux Nouvelles Star de Douala 3?0.

Et les dirigeants du club ?

Rien de grand pour sauver leur salvateur. Des sources proches disent que certains attribuent cela « à la mauvaise conduite du joueur en question. » qui certainement se démerdera par lui-même pour se tirer d’affaire. Un linge sale qui aurait pu se laver, comme nous disait le vieux sage, en famille.