Cameroun – Ligue 1. Ce que gagnent les entraineurs de Ligue 1 au Cameroun

C’est un dossier inédit que propose dans sa parution du mercredi 13 juillet 2016, l’hebdomadaire sportif La Dream Team Sports. Le journal codirigé par les journalistes Étienne Ajifack et Éric Martial Djomo a fait une incursion dans des clubs de Ligue 1 au Cameroun et révèle à ses lecteurs les salaires de leurs entraineurs.

 

Le français Lionel Soccoïa, le patron du banc de touche de Coton Sport de Garoua est présenté comme le technicien le plus bien rémunéré du championnat. Il toucherait environ deux millions de Francs CFA tous les mois. Il est suivi d’un autre expatrié, le serbe Sinisa Jovanovic, entraineur de l’Unisport du Haut-Nkam qui gagnerait 750 000 Francs CFA de salaire mensuel. Emmanuel Ndoumbe Bosso, manager de Yong Sport Academy de Bamenda complèterait le podium avec 500 000 francs CFA de rémunération.

Les entraineurs les moins bien payés seraient Gérard Mbimi de New Stars de Douala, Joseph Siewe de l’Union Sportive de Douala et Joseph Ndoko de l’Aigle Royal de la Menoua qui auraient chacun 200 000 Francs CFA tous les mois. Fernandez Fagnia Fagnia, nouvellement recruté sur le banc de touche de Bamboutos de Mbouda aurait accepté un salaire de 250 000. Guy Bertin Djiepnang du Racing Bafoussam travaillerait pour un salaire mensuel de 275 000 francs CFA tandis que Laurent Djam de Lion Blessé de Fotouni et Jean Pierre Fiala Fiala du Dragon de Yaoundé auraient chacun 300 000. Soit 50 000 de moins qu’Adolphe Ekeh de l’UMS de Loum (leader du championnat avec 47 points) et Nicolas Tonye Tonye d’Eding Sport de la Lekie.

Le journal précise que certains chiffres présentés représentent «des approximations, mais simplement à cinquante ou à cent mille francs près, en raison de la diversité des sources, mais surtout du mutisme des acteurs du football a l’évocation des questions pécuniaires».

Ce dossier permet aussi de constater que certains entraineurs du championnat de Ligue 1 touchent un peu moins que le salaire minimal fixé par la Ligue de football professionnel, à savoir 250 000 Francs CFA par mois. L’on déplore aussi le paiement irrégulier de ces salaires dans plusieurs clubs ou les règlements en monnaie de singe.

Le classement des entraineurs selon leurs rémunérations

1- Lionel Socoïa, Coton Sport de Garoua : 2000 0000 de francs CFA

2- Sinisa Jovanovic, Unisport du Haut-Nkam : 750 000

3- Emmanuel Ndoumbe Bosse, Yong Sport Academy de Bamenda : 500 000

4- Nicolas Tonye Tonye, Eding Sport de la Lekie : 350 000

5- Adolphe Ekeh, UMS de Loum : 350 000

6- Jean Pierre Fiala Fiala, Dragon de Yaoundé : 300 000

7- Laurent Djam, Lion Blessé de Fotouni : 300 000

8- Guy Bertin Djiepnang, Racing de Bafoussam : 275 000

9- Fernandez Fagnia Fagnia, Bamboutos de Mbouda : 250 000

10- Joseph Siewe, Union sportive de Douala : 200 000

11- Gérard Mbimi, New Stars de Douala : 200 000

12- Joseph Ndoko, Aigle Royal de la Menoua : 200 000