Cameroun: L’honorable Martin Oyono parie sur l’éducation

Le député de l’Océan, Martin Oyono a offert de nombreux dons aux écoles et centres de santé de l’arrondissement de Niété.

C’est à juste titre que l’élu du peuple a baptisé cette descente effectuée récemment la « tournée parlementaire pour le développement et la collusion sociale ». 237onlinecom Pour ce qui est du développement, Martin Oyono a jeté son dévolu sur la jeunesse de Niété. Un ordinateur complet au CETIC d’Andjock, cinq mois de salaires payés aux maîtres d’école publique de Nko’olong, 60.000 F.Cfa de crédit de communication au comité de vigilance du même village et des financements de 400.000 F.Cfa à quatre associations de femmes du village 9 au cœur des plantations d’Hévéa à Niété. En disant merci au député de l’Océan, les chefs de ces villages ont révélé qu’ils ont reçu du député des adductions d’eau, des bâtiments pour écoles, des équipements dans les dispensaires et hôpitaux. La jeunesse du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) n’est pas en reste, elle qui a reçu 200.000 F d’appui, pour

bien fêter le cinquantenaire de la fête nationale de la jeunesse, le 11 février dernier. Ce qui a fait conclure au célèbre comédien « Edoudoua non Glacé » que ce député n’est nullement pas comme celui de son village qu’on ne voit que lors de la campagne. Martin Oyono est aussi descendu à Niété pour la cohésion sociale. Après les haines et déchirures nées du renouvellement des organes de base du RDPC, le député est venu prôner la réconciliation et l’union des cœurs pour faire bloc derrière le président Biya, pour les échéances à venir. Accompagné par la sénatrice suppléante, Marthe Sylvie Avebe, Martin Oyono a demandé pardon à ceux qu’il aurait frustrés lors des échéances passées. Et les hommes d’église, qui ont dit des cultes à chaque étape, ont demandé aux fils de Niété de cultiver l’esprit de Dieu qui amène « amour, joie, paix patience, bonté, bienveillance, foi et douceur », et qui nous éloigne des « haines, jalousie, discorde, rivalités, fractions, dissensions… ». La tournée parlementaire s’est ainsi achevée dans une liesse populaire au V9, sous l’animation de Messi Ambroise, le « costauzor du bikutsi ».