Cameroun : Les pygmées marginalisés et sans papiers encouragés à faire l'élevage

Cameroun : Les pygmées marginalisés et sans papiers encouragés à faire l’élevage

Les débats sur le développement de l’élevage chez les pygmées Baka, s’ouvrent ce jeudi à Bertoua (principale ville de la région de l’Est).

Cliquez pour AgrandirCameroun : Les pygmées marginalisés et sans papiers encouragés à faire l’élevageLes experts du Projet de développement de l’élevage au Cameroun (Prodel, mis en place en 2017), vont valider un plan d’action en faveur des pygmées Baka.

Le Prodel Rechercher Prodel veut stimuler l’élevage chez ces camerounais marginalisés, sans papiers, souffrant de discrimination qui vivent de la chasse et de la cueillette. Les Baka Rechercher Baka qui sont parfois inexistants sur les registres officiels, seront donc encouragés à investir dans l’élevage et seront également outillés sur les méthodes de lutte anti vectorielle.

L’objectif des réflexions du Prodel Rechercher Prodel est double. D’abord, le Prodel Rechercher Prodel doit s’assurer que les Baka Rechercher Baka bénéficient vraiment de ses services. Ensuite, le Projet tient à ce que les biens et services apportés aux Baka Rechercher Baka soient adaptés à leur modèle social et culturel.

Les diagnostics élaborés de manière participative affichent une préférence des pygmées Baka Rechercher Baka pour l’élevage des chèvres dans les enclos.

D’autres choix Baka Rechercher Baka portent sur l’élevage de la volaille villageoise. Le Prodel Rechercher Prodel est également disposé à appuyer les Baka Rechercher Baka dans le domaine de la production du miel.

« Puisque l’opinion des Baka Rechercher Baka compte. Les travaux de 2 jours à Bertoua leur permettront de se prononcer », affirme le Prodel.

Deux opérateurs les accompagnent. Il s’agit d’une part de l’Association pour l’accompagnement du changement en douceur des populations Baka, Pygmod, et de Green Dévelopment Advocate, (GDA).

Les départements concernés sont la Kadey, la Boumba-et-Ngoko, et le Haut-Nyong, dans la région de l’Est.

Au Cameroun, l’élevage attire de plus en plus de personnes dont les jeunes et apporte chaque année, une contribution dans la sous-région d’au moins 5,84% du PIB de la Cemac.

C’est pour davantage développer ce secteur, que le projet Prodel Rechercher Prodel a été mis sur pied avec le concours des institutions de Breton Woods. Durée du projet, 5 ans avec un budget de 60 milliards FCFA.

Source: koaci.com