Cameroun: Les parlementaires reprennent du service ce 08 juin 2017

Après la première session ordinaire de l’année législative en cours qui s’est tenue du 13 mars au 11 avril 2017, députés et sénateurs se réuniront dès ce 08 juin pour la seconde, suite à leur convocation par les présidents des deux chambres du parlement.

Les 100 sénateurs et les 180 députés qui font le parlement camerounais vont se retrouver ce jeudi 08 juin 2017 respectivement au palais des congrès et au palais de verre de Ngoa-Ekéllé dans le cadre de la deuxième session ordinaire de l’année législative 2017. C’est par voie de communiqué que les parlementaires ont à cet effet  été convoqué le 02 juin dernier conjointement  par le président du Sénat Marcel NIAT NJIFENDJI et le président de l’Assemblée Nationale CAVAYE YEGUIE Djibril. Dans l’une des chambres comme dans l’autre, la session va s’étendre sur 30 jours. Le bal sera ouvert par la chambre basse du parlement dès 11h, c’est à 16h que débuteront les travaux au Senat. Le calendrier du parlement est le même, comme de tradition dans le courant de cette deuxième session ordinaire. Outre l’examen des propositions de loi émanant des membres des deux chambres, les parlementaires procéderont à l’examen

des propositions de loi soumises par le Gouvernement, des lois appartenant concurremment à l’exécutif et au législatif, au  contrôle de l’action gouvernementale, à l’examen d’autres sujets relatifs à la vie des camerounais et à l’évolution du pays.
A la chambre basse du parlement, si les 18 députés du SDF, les 5 que compte l’UNDP, les 4  de l’UDC, les 3 de  l’UPC, celui du  MDR et celui du  MRC seront-certainement- présents pour ces travaux, l’honorable MADJLE n’en sera pas, le député RDPC pour Mayo-Kani Nord dans la Région de l’Extrême-Nord , l’un des 148 que compte le parti au pouvoir, a succombé à la maladie le mois dernier.
En attendant de savoir les résolutions de cette deuxième session ordinaire de l’année législative 2017, on se souvient encore que celle de l’année passée avait débouché sur l’adoption du code pénal du 12 juillet 2016 entre autres lois.