Cameroun: Les étudiants de l’Ecole des sciences et de médecine vétérinaire mettent fin à leur 3ème grève

Ils réclamaient depuis le 4 février 2019 l’organisation des soutenances et dénonçaient le non-respect des engagements pris par les autorités universitaires lors du précédent mouvement d’humeur.

« Les étudiants ont fait part de leur décision de mettre fin au mouvement d’humeur et de reprendre les cours mardi 12 février à 7 heures et 30 minutes ».Cet extrait est celui qui clôture le communiqué de presse du ministre de l’enseignement supérieur Jacques Fame Ndongo. Il a un rapport avec la situation à l’Ecole des sciences et de médecine vétérinaire  de l’université de Ngaoundéré.

Il consacre la fin de la 3ème grève lancée le 4 février dernier par les 480 élèves de ce centre de formation. Le  dénouement heureux est survenu après la rencontre que le ministre d’Etat a eue avec une délégation de cette école le 6 février 2019 dans son cabinet à Yaoundé.

Dans le communiqué lu sur l’antenne du Poste national de la CRTV le 7 février 2019, Jacques Fame Ndongo indique que les problèmes ayant entraîné l’arrêt des cours ont été examinés. Après avoir consulté le recteur de l’université de Ngaoundéré Uphie Chinje Melo, il a pris acte « avec satisfaction » des mesures déjà prises par elle afin de « dissiper le malaise » des étudiants.

Parmi celles-ci, le recrutement de 3 enseignants pour remplacer ceux qui manquaient, en attendant celui d’un plus grand nombre dès 2019. Il y a eu le paiement des prestations académiques aux enseignants comme les frais de vacation des enseignants missionnaires et  l’ élaboration d’un plan d’urgence visant à régler les dysfonctionnements observés sur le plan académique.

Jacques Fame Ndongo a prescrit au recteur « l’élaboration d’un nouveau calendrier académique  pour cet établissement, l’implémentation du système LMD ainsi que la formation en alternance, la délivrance des attestations de formation en alternance pour tous les étudiants finissants, la sollicitation de l’ordre national des médecins vétérinaires pour inscription au tableau dudit ordre ».

Il a recommandé la programmation des soutenances de thèse pour les promotions 4 et 5 des docteurs en médecine vétérinaire dans des délais courts,  la publication des notes de toutes les promotions et surtout la délivrance à temps des relevés de notes.  Autant de choses que réclament depuis le début de l’année 2018 les élèves-vétérinaires.