Cameroun: Les détecteurs de métaux aux entrées des écoles

La mesure prise par le gouverneur vise à renforcer la situation sécuritaire autour des établissements scolaires.

Toute la communauté éducative des enseignements secondaires da la région du Nord s’est retrouvée le 2 septembre dernier à Garoua. C’était dans la cadre de la réunion préparatoire de l’année scolaire 2015/2016 qui aussi fait l’objet d’une longue discussion. Il est ressorti de ces échanges que la région du Nord est passée de 44,90% de taux de réussite global aux examens officiels en 2014, à 39,10% en 2015. Une baisse considérable qui a amené l’inspecteur régional des services du Nord à interpeller les enseignants et responsables d’établissements afin qu’ils redoublent d’ardeur au travail et surtout, qu’ils adoptent de nouvelles stratégies d’enseignement pour booster le taux de réussite scolaire dans l’enseignement secondaire pour cette année qui démarre.
On retient également de ce conclave que les enseignants sont aussi appelés à mettre un point d’honneur sur la rigueur dans l’exercice de leurs fonctions, notamment en évitant de se compromettre dans des fléaux

tels que la corruption, le favoritisme et le tribalisme. Pour l’année scolaire 2015-2016 qui démarre ce jour, la principale innovation dans la région du Nord porte sur la sécurité. En effet, compte tenu du contexte sécuritaire qui prévaut en ce moment dans le pays, les autorités de la région ont décidé de prendre des mesures drastiques, afin de parer à tout désagrément. «Les parents doivent être sereins et rassurés, en cette veille de rentrée scolaire. Le gouverneur de la région du Nord a pris toutes les mesures appropriées pour qu’au sein des écoles et des établissements scolaires, la sécurité règne.
Et au rang des mesures prises, nous avons déjà dit qu’à la rentrée, il faut qu’il y ait dans toutes les écoles un système de gardiennage, qu’il y ait des détecteurs de métaux et qu’en même temps, tous les commerçants exerçant dans les établissements scolaires soient formellement identifiés. Des mécanismes seront mis sur pied pour repérer et signaler rapidement toute personne d’apparence douteuse observée aux alentours des établissements», a indiqué André Onana Ndzana, l’inspecteur régional des services du Nord, qui présidait les travaux en lieu et place du gouverneur de la région du Nord.
Au cours de la rencontre, 5 exposés présentés par les responsables régionaux ont permis de faire le tour des questions de la Région concernant les enseignements secondaires. Il s’agit notamment de l’exposition technique présenté par le délégué régional du Minesec, le bilan des examens et concours 2015 dans le Nord, le programme des préparatifs de la rentrée dans les départements de la Région, la préparation des nouveaux programmes du 1er cycle industriel et enfin, la présentation des dispositifs sécuritaires à prendre pour une rentrée scolaire effective dans l’ensemble de la région du Nord.
Autre grande innovation à noter pour la nouvelle année, c’est le travail manuel qui aura désormais une place importante dans les emplois du temps des élèves, dans le cadre de la professionnalisation des enseignements généraux. Il sera introduit dans les horaires normaux des cours et les séances seront faites avec plus de rigueur dans les établissements. Il s’agira notamment des cours pratiques tels que la menuiserie, la cuisine, la couture, entre autres. Le Minesec a en l’occurrence, signé un arrêté en date du 21 août 2015, instituant l’utilisation du guide d’organisation du travail manuel dans les établissements d’enseignement secondaire du Cameroun. Un document régi par l’inspection de pédagogie chargée de l’orientation et vie scolaire. Le délégué régional des Enseignements secondaires pour le Nord, Jean Fakwami, a appelé tout  le corps enseignant au strict respect de cette unité d’enseignement de travail manuel jadis négligé par les élèves; ceci, afin de leur permettre d’apprendre un métier professionnel plus rémunérateur. Les enseignants sont aussi appelés à respecter les normes, à faire preuve de plus de responsabilité.