Cameroun: Les comptes bancaires de la Fécafoot scellés

Face à l’asphyxie qui la guette, c’est le Ministère des Sports et de l’Education physique qui sponsorise actuellement les actions de la Fédération camerounaise de football.

Depuis la publication de la sentence de la CCA annulant l’ensemble du processus électoral qui a eu lieu entre le 28 août et le 23 septembre derniers, les institutions bancaires qui hébergent les différents comptes bancaires de la Fécafoot refusent de procéder aux décaissements ordonnés par Tombi à Roko. Et pour cause, depuis jeudi dernier, des huissiers de justice exerçant à Douala et à Yaoundé ont été chargé de servir des mises en demeure aux différentes institutions bancaires concernées pour leur faire part de la sentence de la CCA et aussi les prévenir des risques qu’ils prendraient en payant sur ordonnance de Tombi à Roko qui n’a aucune qualité pour faire décaisser de l’argent sur les comptes de la Fécafoot.
Que ce soient les ordres de virement et les chèques, aucune banque ne s’exécute sur la base d’un document signé par Tombi à Roko et du coup la Fécafoot traverse

une crise financièrement inédite ces dernières années.
Et en cette période difficile, c’est Bidoung Mkpatt via son homme de main André Nguidjol Nlend qui finance les activités de la Fédération camerounaise en attendant une éventuelle et hypothétique levée des scellées des comptes de la Fécafoot suivi d’un remboursement avec intérêts. Mais combien de temps va durer cette mise sous perfusion de la Fécafoot par le Minsep ? Pas bien longtemps assurément car le Minsep a ses tâches régaliennes sur lesquelles il doit se concentrer. Dépenser inconsciemment de l’argent pour soutenir un exécutif fédéral devenu clandestin à la Fécafoot va finir par avoir des conséquences sur le calendrier du Minsep et sur les compétitions des autres fédérations. Les jours qui suivent vont nous en apprendre d’avantage sur la collusion mafieuse qui s’est créée entre le Président de la Fécafoot et son ministre de tutelle.