Cameroun: Les chantiers de la Can féminine 2016 lancés

Alors que certains travaux ont déjà débuté sur le terrain, ceux-ci ont été officiellement lancés le week-end dernier par le Minsep.

Can 2016, nous y sommes ! Du moins, en ce qui concerne le volet infrastructurel. En effet, le Cameroun est entré de plain-pied dans le chantier de la préparation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine, qui se tiendra au Cameroun du 19 novembre au 3 décembre 2016, principalement dans les villes de Yaoundé et Limbé. Vendredi dernier, le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Bidoung Mkpatt, a procédé au lancement officiel des travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures sportives devant abriter la compétition. C’était en présence des principaux responsables du Minsep et des partenaires, à savoir, les autres ministères concernés, les bureaux d’études techniques et les entreprises concernées par les différents travaux. « Il est indispensable d’attirer l’attention de tous les acteurs sur la nécessité du respect, par chaque partie, des lois et règlements en vigueur au Cameroun, du cahier de charges de chaque

acteur qui doit être conforme aux normes en matière de construction des stades exigées par la Confédération africaine de football », a déclaré Bidoung Mkpatt. Et le Minsep d’ajouter que, « l’évolution des travaux doit être en adéquation avec les engagements pris par l’Etat du Cameroun auprès de la Caf, dont la première mission d’inspection est programmée au Cameroun pour le mois de février 2016 ».
Aussi, la cérémonie de vendredi dernier avait-elle également pour objectif, de s’assurer que tous les aspects liés à l’équipement et à la réhabilitation desdites infrastructures ont été pris en compte, pour permettre, le cas échéant, aux cabinets concernés, d’apporter les correctifs nécessaires. Pour le Minsep, il est impératif que tous les travaux soient livrés au plus tard, dans huit mois. « Le succès de l’organisation de la CAN 2016 par notre pays est en partie tributaire de la disponibilité à temps des infrastructures sportives exigées et constituera pour nous, un galop d’essai dans la perspective de l’organisation de la Can 2019 », a affirmé Bidoung Mkpatt. Enfin, il a été enjoint aux membres du Comité de suivi des travaux de construction et de réhabilitation de la Can 2016, de produire des comptes-rendus hebdomadaires de leurs activités.