Cameroun: le vaccin Bcg en rupture de stock à Maroua

Ce produit antituberculeux est introuvable dans les formations sanitaires de l’Extrême-Nord depuis septembre.

La nouvelle donne du tournis. Dans de nombreux centre de santé et pharmacies, le vaccin contre la tuberculose est introuvable. Pourtant, à la délégation régionale de la Santé, l’on avait promis de tout mettre en œuvre pour qu’il n’y ait pas de rupture de stock. Approchés, les responsables des centres de santé pointent du doigt le boom démographique des naissances causé par l’arrivée des refugiés, et qui serait la cause principale de la pénurie du vaccin ‘’Bilié de Calmette et Guérin’’ (Bcg). «Mon fils qui est né il y a de cela deux mois n’est pas encore vacciné contre la tuberculose jusqu’à ce jour. Pourtant, ce vaccin est recommandé aux enfants de 0 à 11 mois», souligne Dagui Laurent, parent d’enfant, qui ne cache pas sa perplexité. A la grande pharmacie située à la rue centre artisanal, l’on pointe du doigt certains grossistes qui seraient à l’origine de cette pénurie.

A la pharmacie de Kalioa situé à la rue Kakataré, on estime, malgré la rupture de stock, que la faute revient au fabricant. Car ce dernier envoie prioritairement ses vaccins par affinité.
Par ailleurs, les populations, qui ne sont toujours pas fixées de la disponibilité de ce précieux vaccin, sont inquiètes pour la vie de leurs enfants. «Les personnes qui désirent vacciner leurs enfants n’y arrivent plus et cela pose un réel problème. Et là, on se demande bien ce que fait le ministère de la Santé publique pour remédier à cette situation qui demeure préoccupante. Sans vaccin, de nombreux enfants vont mourir. Cette rupture pourrait durer encore des mois», lâche Gérémi Gandi, membre du point focal santé à Dougoy.
En rappel, La vaccination est un moyen de protection contre la tuberculose et ses complications. La maladie survient des mois ou des années après l’infection par le bacille de Koch (microbe qui cause la tuberculose, ndlr). La maladie peut se développer dans différents organes, par exemple les poumons, les os, les reins. Seule la tuberculose laryngée ou pulmonaire est contagieuse.